Quelque 300.000 conducteurs amenés à être contrôlés durant la prochaine campagne Bob

Quelque 300.000 conducteurs amenés à être contrôlés durant la prochaine campagne Bob
Belga

Comme chaque année depuis près d’un quart de siècle, à l’approche des fêtes, les différentes autorités du pays s’associent pour lancer, ensemble, la campagne hivernale de lutte contre l’alcool au volant. Intitulée « Bob. 100 % sobre », l’édition 2019 de cette campagne a pour ambition de contrôler quelque 300.000 conducteurs un peu partout sur le territoire. Nouveauté cette année : les policiers vérifieront également l’usage de drogue et du GSM au volant.

Ces 10 dernières années, le nombre d’accidents impliquant un conducteur sous l’influence de l’alcool a baissé de 20 %, selon des chiffres de l’institut Vias. Malgré tout, il y a encore eu, en 2018, plus de 4.000 accidents avec tués ou blessés impliquant un conducteur sous l’influence de l’alcool, soit en moyenne un accident toutes les deux heures environ. Au total, ces accidents ont fait plus de 5.200 victimes.

La limite est souvent largement dépassée

Durant la présentation de la nouvelle campagne Bob, qui se tenait à la Maison des Brasseurs sur la Grand-Place de Bruxelles, le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), a rappelé que boire et conduire ne font pas bon ménage. Il a pointé le risque d’accident jusqu’à 200 fois plus élevé pour les conducteurs imbibés. D’autant plus que la limite d’alcool imposée est souvent largement dépassée. « Ainsi quatre conducteurs sur 10 impliqués dans un accident ont une alcoolémie de plus de 1,8 pour mille, soit 3,5 fois la limite autorisée », a fait remarquer le ministre libéral, soulignant au passage que cela représente tout de même 18 bières.

Campagne Bob: de moins en moins de conducteurs contrôlés positifs

La campagne Bob s’étalera du lundi 2 décembre au lundi 6 janvier. Mais les contrôles seront augmentés durant l’entièreté des mois de décembre et janvier, a averti Vias. Le week-end sans alcool aura, lui, lieu du vendredi 10 au dimanche 12 janvier. Le ministre fédéral de la Sécurité et de l’Intérieur, Pieter de Crem (CD&V), a dit espérer que le récent préavis de grève déposé par la CSC à la police fédérale n’aura pas d’impact sur la campagne. Il appelle à cet égard à la concertation.

Sur le même sujet
AccidentMR
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le duo d’informateurs, Joachoim Coens et Gerorges -Louis Bouchez, à leur arrivée chez le roi ce lundi.

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

  3. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite