Accueil Culture Arts plastiques

Daniel Buren: «Dans n’importe quel musée, on arrive toujours entre deux autres artistes»

L’artiste français présente à Bozar une exposition collective où il rassemble de manière très originale une centaine d’artistes des XXe et XXIe siècles, ayant compté dans son parcours.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 12 min

C’est l’un des événements les plus attendus de l’année. Et pas seulement en Belgique. Daniel Buren, l’un des artistes contemporains les plus demandés dans le monde entier, livre une grande exposition intitulée Une fresque à Bozar. Lion d’Or à la Biennale de Venise en 1986, Praemium Imperiale (prix considéré comme le Nobel des arts visuels) au Japon en 2007, Buren travaille depuis les années 60 en lien étroit avec les lieux où il est invité. Il a transformé à sa façon le Guggenheim de New York, le Grand Palais à Paris, et des dizaines d’autres lieux prestigieux. Il a également créé une multitude d’œuvres dans l’espace public dont la plus célèbre, les fameuses « colonnes de Buren » au Palais-Royal à Paris, figure aujourd’hui dans tous les guides touristiques. Seul problème, ses œuvres étant toujours conçues « in situ », il est pratiquement impossible de réaliser une rétrospective de son travail. Il a donc trouvé une autre manière de parler de son parcours.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs