Accueil Société

Le Parlement vote pour une participation au mécanisme de répartition de migrants

Une majorité alternative appuyée par le MR et le CD&V va à l’encontre de la position du gouvernement.

Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

Les députés ont adopté jeudi soir une résolution appelant à ce que la Belgique participe au mécanisme de répartition des migrants. Le dispositif, initié par la France et l’Allemagne, est censé soulager l’Italie (et seulement l’Italie) et éviter que des bateaux transportant des migrants rescapés de naufrages soient à nouveau bloqués en mer, faute de pouvoir accoster. Prétextant des affaires courantes et, surtout, de la saturation actuelle du réseau d’accueil, le gouvernement avait jusque-là refusé de participer. Ce qui… ne devrait probablement pas changer.

Le texte, porté par Groen, Ecolo, Defi et le PS, a notamment été soutenu par le MR et le CD&V, l’emportant à 80 voix contre 48 (VLD, N-VA et VB). Si elle peut légitimer d’une prise de position en affaires courantes, la résolution n’est cependant pas contraignante. Maggie De Block, ministre VLD en charge du portefeuille, a clairement exprimé son refus de revoir la ligne actuelle : « Chaque État membre doit participer à l’effort selon sa taille et sa richesse. Mais un tel mécanisme doit aussi tenir compte de tous les canaux migratoires, donc également la migration secondaire et le regroupement familial, par exemple. » Et d’après Knack, ni le MR, ni le CD&V n’auraient l’intention de mettre la pression sur leur partenaire libéral. « Jusqu’à présent, nous n’avons reçu aucune demande de la part de nos partenaires au gouvernement pour adapter le point de vue défendu jusqu’à présent par les différents ministres lors des réunions européennes », poursuit le cabinet de la ministre De Block.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko