Le risque de pauvreté touche désormais un Belge sur dix

Le risque de pauvreté touche désormais un Belge sur dix
Thomas Van Ass

Les inégalités de revenus se creusent en Belgique, ressort-il du dernier rapport du SPF Sécurité sociale que L’Echo et De Tijd ont consulté. Le risque de pauvreté touche désormais un Belge sur dix.

Le nombre de pauvres en Belgique a augmenté de 56.000 personnes au cours des dix dernières années, alors que l’objectif était de le faire baisser de 380.000 unités. Quant au risque de pauvreté sur la base du revenu, il a atteint son niveau le plus élevé depuis 2004. Dans le même temps, l’efficacité de la protection sociale diminue, en particulier pour ceux qui travaillent avec charge de famille.

Les jeunes ménages principalement touchés

Le risque de pauvreté survient lorsqu’une personne gagne moins de 60 % du revenu médian en Belgique. Pour une personne seule, ce seuil était l’an dernier de 1.187 euros par mois. Pour une famille avec deux enfants, il était de 2.493 euros par mois. Auparavant, le risque de pauvreté concernait surtout les pensionnés. Désormais, il touche principalement les jeunes ménages qui, parfois même en travaillant, peinent à nouer les deux bouts.

La relance économique a surtout profité aux classes moyennes, écrit L’Echo. Le gouvernement Michel s’est concentré sur l’amélioration du pouvoir d’achat de ceux qui travaillent. Or les classes moyennes affichent un taux d’emploi plus élevé que les ménages modestes, souvent cantonnés dans du temps partiel.

Par ailleurs, la Wallonie affiche un risque de pauvreté (21,8 %) deux fois supérieur à celui de la Flandre (10,4 %).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous