Accueil Économie Mobilité

Perturbations en vue sur le rail: quelles sont les revendications des syndicats?

Les syndicats appellent à une concentration des cheminots à Bruxelles. Un préavis de grève a été déposé. Ils rejettent le projet d’accord social 2020-2022.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Les syndicats du chemin de fer ont appelé à une « concentration » des cheminots le 12 décembre prochain devant le siège de HR Rail (l’employeur juridique des travailleurs de la SNCB et d’Infrabel, au sein duquel se déroule la négociation sociale) à Bruxelles. Une façon de « redonner à la direction une nouvelle chance de revoir sa copie concernant le projet d’accord social 2020-2022 », explique Marianne Lerouge, responsable générale secteur rail à la CSC-Transcom. « Nous espérons qu’un maximum de travailleurs seront présents. » De son côté, Pierre Lejeune, président de la CGSP-Cheminots nous a indiqué « qu’un préavis de grève de 24 heures a été déposé depuis le 11 décembre à 22 h jusqu’au 12 à la même heure ». S’il est impossible de prévoir l’ampleur de la mobilisation, il est inévitable que cette action ait des répercussions sur trafic ferroviaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs