Accueil Société

Le prêtre qui ne croyait plus en Dieu

Roger Sougnez a été ordonné prêtre en 1955. Sa vie durant, au fur et à mesure de ses recherches, il a perdu la foi. Souffrant d’un cancer, il s’est fait euthanasier ce mercredi. Il souhaitait une diffusion posthume de son témoignage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Portrait

De grandes croix en pierre se dressent à l’entrée de la cour intérieure de la maison de repos liégeoise. Roger Sougnez s’excuse de nous recevoir dans sa chambre, où son bureau rempli de livres et de notes personnelles compense à peine le caractère austère et impersonnel de ces pièces qui se ressemblent toutes. « C’est presque une cellule de moine ! », plaisante-t-il. L’ironie du désespoir ? Le prêtre que nous rencontrons a passé sa vie à rejeter un à un les dogmes de la foi. Pour s’apercevoir, in fine, que « rien ne tient ». Ce mercredi 27 novembre, il a été euthanasié. Il souhaitait que nous diffusions son témoignage de façon posthume.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lambinet Guy, dimanche 8 décembre 2019, 17:35

    bien vrai M Biblio, je reviens de Turquie, les appels à la prière par les mosquées se font 3 ou 4 fois par jour, ce sont des haut-parleurs, ca fait un bruit de fou et personne ne bouge, les mosquées ne se remplissent pas. Pourtant de nouvelles mosquées se construisent encore, mais les gens s'en foutent littéralement, la vie continue, les vendredis tout le monde travail et ceux qui ne travaillent pas, restent à discuter sur le pas de porte. Donc oui, les mosquées se vident...

  • Posté par stals jean, vendredi 29 novembre 2019, 18:40

    Les églises se vident ok, mais les mosquées se remplissent... Va-t-on y gagner au change? l'athée viscéral que je suis fier même très fier d'avoir été naturellement depuis mon plus jeune âge,allez savoir pourquoi, alors que je viens de deux familles catholiques pratiquantes celle de ma mère et celle de mon père, et pour certains de ses membres, intégristes jusqu'à la moelle, je suis certain que non, non on ne va pas y gagner. je ne peux qu'applaudir le cheminement et les prises de positions de cet ancien prêtre. Je reviens aux mosquées et partant aux croyant.e.s dans les balivernes islamiques tirées d'un coran, on ne peut plus alternatif comme disait Belmondo dans le Guignolo, ce qui risquent bien de poser des problèmes de plus en plus difficiles à résoudre aux générations prochaines d' ici et même d'ailleurs. L'inquisition, cette institution catholique de sinistres mémoire et ses cortèges de monstruosités, a fini par être éradiquée comme la peste et le choléra réunit, mais il a fallu attendre les temps présents ou presque pour que le vatican et ses armées de colonels et de petits soldats perdent tout pouvoir, pour qu'il soit enfin KO...La troisième religion monothéiste la petite dernière et pas la moins tarée, elle se porte comme un charme. écrire: comme un charme, c'est même un bel euphémisme...Faudra-t-il attendre encore des siècles pour que nos descendants savourent enfin son éradication, elle aussi irréversible, de la surface de notre merveilleuse Planète?

  • Posté par Biblio , mercredi 4 décembre 2019, 9:55

    Pas tout à fait vrai, dans les pays du Magreb, de plus en plus de personne se détournent de la religion, conséquence de l'intégrisme religieux présent dans ses pays.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs