Cinquante ans après avoir reçu le Prix Rossel, Pierre Mertens dévoile ses racines élémentaires au «Soir»

Pierre Mertens a reçu le Prix Rossel il y a 50 ans, pour «
L’Inde ou l’Amérique
».
Pierre Mertens a reçu le Prix Rossel il y a 50 ans, pour « L’Inde ou l’Amérique ». - Pierre-Yves Thienpont.

Dans ses racines élémentaires, le romancier se retourne sur sa vie, placée sous le signe de l’engagement et de la passion littéraire. Il nous reçoit dans sa caverne d’Ali Baba. Une sorte d’île aux trésors littéraires, tout au sommet d’un nid d’aigle, à Boitsfort, qui domine la forêt de Soignes et les souvenirs de son enfance. Il y vit depuis 1974. Son île est un appartement noyé de livres, de journaux jaunis, de manuscrits, de lettres, de photos, de disques classiques – pas moyen de s’asseoir.

Je ne serais pas devenu qui je suis si…

Si je n’étais pas né le 9 octobre 1939, à l’aube de la Seconde Guerre mondiale. C’est-à-dire le jour où, par décret, un certain chancelier avait décrété l’invasion de la Belgique, du Luxembourg et des Pays-Bas. Je me suis payé tout de suite le plus grand événement du vingtième siècle. Je suis arrivé comme ça, dans un ensemble totalement paradoxal de menace et de protection. Vu que toute mon enfance s’est déroulée comme ça, en temps de guerre, je croyais que c’était la norme.

► L’entretien complet est à lire sur Le Soir+.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous