Planète

Rail, isolation, voiture de société: le fédéral a rendu la nouvelle version de son plan climat

Le fédéral promet des investissements d’environ 35 milliards d’euros sur la période 2021-2030.
Le fédéral promet des investissements d’environ 35 milliards d’euros sur la période 2021-2030. - Le Soir

Et de trois. Après Bruxelles et la Wallonie, le gouvernement fédéral a adopté hier une nouvelle mouture de sa contribution au plan national énergie-climat dont la Belgique doit rendre une version définitive avant la fin de l’année. Ce plan porte sur les années 2021-2030 et doit montrer quelles sont les politiques et mesures que la Belgique mettra en œuvre pour parvenir à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 35 % en 2030 par rapport à 1990 et contribuer à l’effort européen collectif d’amélioration de l’efficacité énergétique et de production d’énergie renouvelable (au moins 32 % de la consommation d’énergie).

Le fédéral prend des engagements dans sa sphère de compétences. Il insiste sur les investissements dans le chemin de fer : « Environ 35 milliards d’Euros d’investissement sur la période 2021-2030 » et promet l’achèvement du RER en 2031, la modernisation de l’axe Bruxelles-Luxembourg d’ici 2027, l’augmentation de la capacité de l’axe Gand-Bruges d’ici 2024 et l’accès à l’aéroport de Gosselies d’ici 2022. Le gouvernement annonce son intention d’accroître la part modale du transport ferroviaire de marchandises de 12% aujourd’hui à 20% en 2030 et annonce un budget additionnel de 135 millions « pour les systèmes d’aide au transport ferroviaire de fret ».

Il souligne sa volonté que la moitié du parc immobilier fédéral soit « neutre énergétiquement » en 2030 ; quant au parc automobile fédéral, on veut qu’il soit « zéro émission ». Pour favoriser l’électromobilité, le gouvernement annonce que « d’ici 2025, un point de chargement pour véhicules électriques, si c’est techniquement possible, sera prévu pour au moins une place de parking sur cinq dans les bâtiments du gouvernement fédéral. L’installation de points de chargement sur les parkings des gares de la SNCB sera également prévue ».

En matière de voiture de société, le fédéral annonce qu’il réfléchira à une fiscalité prenant en compte « la masse et la puissance du véhicule dans la fiscalité des voitures de société » et veut « renforcer les exigences » encadrant les hybrides rechargeables, afin de lutter contre les « fausses hybrides ».

Le gouvernement fédéral confirme par ailleurs le développement de la filière offshore pour atteindre 4 gigawatts installés de même que le fonds de soutien à la transition énergétique qui financera des projets de recherche à concurrence de plus de 140 millions jusqu’en 2025.

Le fédéral promet par ailleurs « l’établissement en 2021 d’un plan pour la réduction progressive puis la disparition des subsides pour les énergies fossiles en 2030 ». L’objectif, critiqué par la Commission européenne, d’intégrer 14 % d’agrocarburants dans le secteur du transport figure en revanche toujours dans la copie corrigée du fédéral.

Deux étapes doivent encore être franchies désormais : la Flandre doit remettre sa propre contribution au plan national. Enfin, la partie qui chapeaute les quatre plans doit être réécrite afin de mieux intégrer les efforts des uns et des autres dans ce qui doit apparaître comme une démarche plus coordonnée.

 
 
À la Une du Soir.be
  • Le Sheraton Parco de Medici, à Rome.
    Lena

    Italie: bienvenue à l’hôtel coronavirus!

  • rod-long-ml2f5o0nlh8-unsplash
    Consommation

    Fêtes de fin d’année: comment bien choisir le jouet de son enfant?

  • 0108_1917-3
    Cinéma

    Cinéma: les 20 meilleurs films de 2020

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous