Georges-Louis Bouchez remporte l’élection à la présidence du MR

Georges-Louis Bouchez remporte l’élection à la présidence du MR
PhotoNews

Âgé de 33 ans, Georges-Louis Bouchez a remporté ce vendredi sans surprise le second tour de l’élection présidentielle du MR. Il aurait récolté 8.640 voix en sa faveur, soit 62 % des votes valables. Le ministre fédéral Denis Ducarme compterait, lui, 5.308 voix, soit 38 % des votes valables. Le jeune Montois succède donc à Charles Michel, qui prendra officiellement dimanche ses fonctions de président du Conseil européen.

Au total, il y avait 13.948 votes valables sur les 14.144 bulletins (196 bulletins étaient blancs ou nuls). On compte également un taux de participation de 57,78 %. Plus de 24.400 membres du Mouvement réformateur étaient invités à se prononcer par correspondance.

Le 12 novembre, Georges-Louis Bouchez avait surclassé ses adversaires lors du premier tour, avec 44,6 % des voix, contre 25,1 % à Denis Ducarme, arrivé deuxième.

Sur le même sujet
Élections
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le duo d’informateurs, Joachoim Coens et Gerorges -Louis Bouchez, à leur arrivée chez le roi ce lundi.

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et son homologue autrichien Andreas Mattha ont célébré ce lundi l’arrivée du premier train de nuit reliant Vienne et Bruxelles.

    Le train de nuit est sur la bonne voie

  3. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite