Accueil Monde Afrique

Soudan du Sud: le gouvernement d’union nationale en rade

Prévu par l’accord de paix d’août 2018, le gouvernement d’union nationale n’a toujours pas été formé. Salva Kiir et Riek Machar campent sur leurs positions.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Le tweet de Mike Pompeo est passé inaperçu mais le message est clair. L’ambassadeur des Etats-Unis au Soudan du Sud, Thomas Hushek, a été « rappelé à Washington pour consultations » le 25 novembre. La raison invoquée par le Secrétaire d’Etat américain ? Le fait que les parties (Salva Kiir et Riek Machar) n’aient pas réussi à constituer dans les délais un gouvernement provisoire d’union nationale revitalisé. Le message diplomatique est limpide : les Etats-Unis ne sont pas contents.

Le soutien américain au plus jeune Etat de la planète (le Soudan du Sud est indépendant depuis juillet 2011) est pourtant très important pour le président Salva Kiir et le vice-président Riek Machar. Malgré les efforts déployés, les deux hommes campent sur leurs positions.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs