Russie, Danemark, Finlande: ce qu’il faut savoir sur les adversaires des Diables rouges à l’Euro 2020

Russie, Danemark, Finlande: ce qu’il faut savoir sur les adversaires des Diables rouges à l’Euro 2020

Russie

Entraîneur

Stanislav Tchertchessov (14 victoires, 7 nuls, 14 défaites)

Onze-type

Guilherme Marinato (Lokomotiv Moscou) – Mário Fernandes (CSKA Moscou), Kirill Nababkin (CSKA Moscou), Fedor Kudryashov (FC Sochi), Georgiy Dzhikiya (Spartak Moscou), Yury Zhirkov (Zenit St Pétersbourg) – Ilzat Akhmetov (CSKA Moscou), Aleksandr Golovin (AS Monaco), Daler Kuzyaev (Zenit St Pétersbourg), Denis Cheryshev (Valence) – Artem Dzyuba (Zenit St Pétersbourg)

Photo News

La star

Artem Dzyuba (Zenit St Pétersbourg)

La valeur sûre de l’attaque russe. L’attaquant du Zénit est le meilleur buteur de son équipe dans ce parcours qualificatif avec neuf buts en dix matches.

Cette saison, il a déjà planté dix pions en l’espace de 17 rencontres.

Meilleur résultat à l’Euro

Vainqueur en 1960 (encore URSS)

3e place en 2008.

Demi-finale, défaite contre l’Espagne

Parcours en qualification

2e, 24 points, 8 victoires, 2 défaites, 33 buts marqués, 8 encaissés

Confrontations face aux Diables rouges

Lors des cinq dernières rencontres, la Belgique s’est imposée à quatre reprises pour un partage.

Observations

En 1960, l’Union Soviétique, avec son emblématique gardien Lev Yachine (seul gardien à avoir remporté le Ballon d’or) a remporté le premier Euro de l’histoire en battant la Yougoslavie après prolongation (2-1).

Toujours présente sur la scène européenne (sauf en 2000), la Russie sort d’un Mondial à domicile plutôt réussi. Leur parcours s’est arrêté en quart de finale avec une défaite aux tirs au but face à la Croatie, future finaliste.

Lors du dernier Euro en France, la Russie a terminé à la dernière place de son groupe avec une seule unité, derrière la Slovaquie, l’Angleterre et le pays de Galles.

Avec la formule appliquée pour l’Euro 2020, les Russes disputeront des matches à domicile lors de la phase de groupes. Une motivation supplémentaire pour tenter d’atteindre le dernier carré, douze ans plus tard.

Danemark

Entraîneur

Åge Hareide (13 victoires, 11 nuls, 3 défaites)

Onze-type

Kasper Schmeichel (Leicester City) – Henrik Dalsgaard (Brentford), Simon Kjær (Atalanta), Andreas Christensen (Chelsea), Jens Stryger Larsen (Udinese) – Lasse Schöne (Genoa), Thomas Delaney (Borussia Dortmund) – Yussuf Poulsen (RB Leipzig), Christian Eriksen (Tottenham), Martin Braithwaite (Leganés) – Andreas Cornelius (Parma)

AFP

La star

Christian Eriksen (Tottenham)

Le milieu de terrain n’est plus vraiment à présenter. Elément indispensable de l’entrejeu des Spurs, le Danois est convoité par les plus grandes écuries européennes. Lors de ces qualifications pour l’Euro 2020, il a inscrit cinq buts et délivré trois passes décisives lors des huit rencontres.

Eriksen sera véritablement la pierre angulaire de cette équipe danoise lors de cette phase finale à l’Euro.

Meilleur résultat à l’Euro

Vainqueur de l’Euro 1992 après avoir battu l’Allemagne (2-0).

Parcours en qualification

2e, 16 points, 4 victoires, 4 nuls, 0 défaite, 23 buts marqués, 6 encaissés

Confrontations face aux Diables rouges

Depuis 1922, les deux équipes se sont rencontrées à 13 reprises avec un bilan de six victoires pour les Danois et quatre pour les Diables.

Lors des éliminatoires pour l’Euro 1996, le Danemark avait battu la Belgique 3-1 à deux reprises, l’empêchant de se qualifier pour la phase finale.

Observations

Non qualifiée pour l’Euro 2008 et 2016, éliminée au premier tour en 2012, le Danemark aura certainement à cœur de redorer son blason sur la scène européenne après quelques années de disette.

Le Danemark est la seule équipe invaincue de son groupe de qualification même si elle termine un point derrière la Suisse.

Battre le Danemark, qui jouera également à domicile et dont le onze de base est majoritairement composé de joueurs tirés des grands championnats européens, ne sera pas une tâche facile pour les différentes équipes du groupe.

Finlande

Entraîneur

Markku Kanerva (18 victoires, 5 nuls, 10 défaites)

Onze-type

Lukáš Hrádecký (Bayer Leverkusen) – Albin Granlund (Orebro SK), Joona Toivio (BK Häcken), Paulus Arajuuri (Pafos FC), Sauli Väisänen (Chievo Verone), Jere Uronen (Genk)- Robin Lod (Minnesota United), Glen Kamara (Rangers), Rasmus Schüller (Minnesota United), Lassi Lappalainen (Impact Montreal) – Teemu Pukki (Norwich City)

AFP

La star

Teemu Pukki (Norwich City)

La sensation du club de Premier League et du championnat anglais en général depuis le début de la saison. Celui qui est désormais un véritable phénomène dans son pays a inscrit dix buts en autant de matches et délivré trois assists. Des statistiques plus que correctes qui font de lui l’arme fatale des « Hiboux Grands-Ducs ».

Meilleur résultat à l’Euro

La Finlande n’a jamais participé à un championnat d’Europe.

Parcours en qualification

2e, 18 points, 6 victoires, 4 défaites, 16 buts marqués, 10 encaissés

Confrontations face aux Diables rouges

En onze rencontres, la Finlande s’est imposée à quatre reprises, contre trois pour la Belgique. Les Diables rouges n’ont plus remporté le moindre match depuis le 9 octobre 1968, une victoire 6-1 dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du monde 1970.

Observations

Pour la première fois de son histoire, la Finlande va participer à une phase finale de championnat d’Europe. Probablement considérés comme la grosse surprise de cette Euro 2020, les Finlandais ne seront pas à prendre à la légère malgré un noyau assez inexpérimenté.

Les Diables, la Russie et le Danemark devront faire face à une équipe qui n’a rien à perdre et qui pourra compter sur l’engouement de son public pour les porter le plus loin possible.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Les derniers vrais grands accords en Belgique datent de la fin des années nonante. Depuis, ce pays est complètement paralysé.
» © Dominique Duchesnes.

    Hendrik Vuye: «Vous avez eu Leterme, puis De Wever, demain vous aurez Van Grieken…»

  2. Cette Congolaise de 36 ans, Kavugho Mbafumoja, ici à l’hôpital général de Beni ce 3 décembre, a survécu à une attaque d’un groupe armé.

    L’est du Congo, nouvelle cible du combat djihadiste

  3. MELANIE DEBIASIO ©DOMINIQUE DUCHESNES

    Les Racines élémentaires de Melanie De Biasio: «J’ai perdu ma voix, j’ai vécu le pire, ça m’a rendu forte»

La chronique
  • Dans la hotte de saint Nicolas :{couques}, {nicnacs} et {spéculoos}

    Pour nombre d’entre nous, le 6 décembre fait revivre des souvenirs dont l’évocation suffit à nous convaincre que les enfants sages d’antan étaient bien différents de ceux d’aujourd’hui. Pourtant, même si le contenu de la hotte du grand saint a bien changé, il recèle quelques indémodables qui suscitent chez petits et grands un même élan de gratitude vis-à-vis de ce mystérieux visiteur à qui l’on pardonne bien volontiers son intrusion d’un soir. Dans le sillage de celui-ci, cette chronique vous offre quelques friandises linguistiques qui ont bravé les décennies, tout comme les réalités qu’elles désignent.

    Une couque de Dinant, pas de Reims

    Pas de hotte de saint Nicolas sans couque, gourmandise lexicographique de solide consistance. Une couque bien différente de ces pâtisseries à base de pâte briochée que sont, en Belgique, la couque suisse et la couque au beurre (avec ses déclinaisons aux raisins et au chocolat). Il s’agit d’un pain d’épices à pâte très ferme, ce qui...

    Lire la suite

  • Question à la N-VA: pourquoi se rendre détestable?

    Stop Khattabi » en lettres capitales noires sur fond jaune, avec pour suivre « Pas d’activiste qui puisse contrecarrer les décisions de justice à la Cour constitutionnelle ». Le tout à côté du visage de l’ex-coprésidente d’Ecolo, érigée par la N-VA en ennemie publique numéro un.

    Cette campagne « ad feminam » sur Twitter est pour commencer totalement déplacée alors qu’il existe un Parlement pour...

    Lire la suite