Accueil Belgique Politique

Coalition fédérale: Paul Magnette avance vers l’arc-en-ciel, la N-VA et le CD&V s’indignent

Une réunion secrète entre socialistes, libéraux et écologistes a eu lieu samedi. Les exclus sont très fâchés mais l’informateur compte mener à bien sa mission royale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Dimanche agité sur le front de la politique fédéral. Alors qu’on s’attendait à une nouvelle semaine tranquille de consultations de la part de Paul Magnette, en attendant que le président du CD&V soit désigné vendredi, il semblerait que l’informateur ait décidé de pousser sur l’accélérateur. Selon les informations du Tijd et du Laatste Nieuws que Le Soir est en mesure de confirmer, une réunion secrète a été organisée samedi. Autour de la table, les six partis susceptibles de former un gouvernement avec une majorité arc-en-ciel (PS, SP.A, MR, VLD, Ecolo et Groen).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par CLAUDINE SOHIER -STUAERT , lundi 2 décembre 2019, 19:03

    Paul Magnette fait son travail, avec les valeurs du PS qu’il représente. La NV-A n’est forcément pas d’accord. Mais les chiens aboient, la caravane passe... Bon travail M. Magnette ! Et que naisse cette coalition Arc-en-ciel !

  • Posté par Merenne Christian, lundi 2 décembre 2019, 15:24

    Peut-être est il temps d'arrêter de dire «nous ne sommes demandeurs de rien et oser les bonnes questions ?

  • Posté par Deckers Björn, lundi 2 décembre 2019, 9:42

    On rappellera que le PS est incontournable, pas la NVA. Dès lors, si le CD&V continue à vouloir que la NVA soit au gouvernement, il n'y a plus qu'un seul scénario viable et honnête. Désigner Bart de Wever formateur. A lui de proposer des pistes pour convaincre le PS d'entrer dans ce scénario. Alors là, peut-être, on pourra y arriver. Faisons les choses dans cet ordre. On ne peut pas matin, midi et soir dire que la NVA est le premier parti du pays et qu'il doit être au gouvernement et en même temps, refuser que celui-ci assume SES responsabilités. Etre premier parti assure à l'évidence une primauté dans la formation du gouvernement (une primauté ne rend pas incontournable pour autant) mais aussi des responsabilités. Que Bart de Wever assume! Ou qu'il laisse se former le gouvernement arc-en-ciel proposé par Paul Magnette.

  • Posté par Deckers Björn, lundi 2 décembre 2019, 9:28

    Noela Bricourt, sur le fond, je suis tout à fait d'accord avec vous. les ultralibéraux de la NVA et les paillassons de la NVA (le CD&V) sont occupés à promouvoir un modèle dégueulasse pour la Belgique. Par contre, il faut en finir avec le fait de laisser la NVA se cacher derrière d'autres responsables (Di Rupo, puis Michel, demain Geens). Pour dégonfler enfin la baudruche, il faut obliger De Wever à assumer la mission de formateur. Lui et personne d'autres. Trop facile de se cacher derrière des slogans démagos et un pantin sur lequel on peut tirer. La NVA est le premier parti de ce pays depuis 10 ans. Si elle parvient à couler le scénario arc-en-ciel, elle doit assumer pleinement SES responsabilités ou, pour être plus juste l'irresponsabilité de ses positions irascibles. Marre que le pays tourne autour de ces extrémistes depuis 10 ans. Qu'ils assument une mission même longue de formation. On verra s'ils sont capables de démontrer leur capacité à faire du Yaka-faukon une politique fédérale. Et il y a loin de la coupe aux lèvres.

  • Posté par Deckers Björn, lundi 2 décembre 2019, 9:19

    Mettre De Wever avec Magnette comme informateur? Les promoteurs de ce scénario grotesque veulent ils que le cirque de non gouvernance en reprennent encore pour un mois et plus si affinité? Il ne reste pour faire simple que deux scénarios possible. Soit laisser Paul Magnette ébaucher l'arc-en-ciel avant de nommer un VLD formateur. Soit, démettre Paul Magnette et obliger (ENFIN!!!) Bart de Wever assumer les positions extrémistes et irascibles de son mouvement. Cela fait 10 ans que la NVA est le premier parti du pays et on tourne autour du pot. Cela commence à bien faire. Le cas échéant, il faudra alors nommer Bart de Wever formateur (lui et personne d'autres) et qu'il se débrouille. Qu'on arrête de servir la soupe à la NVA!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs