Coalition fédérale: «Le comble de la honte pour une majorité flamande», selon Pieter De Crem

Coalition fédérale: «Le comble de la honte pour une majorité flamande», selon Pieter De Crem
Belga

Le CD&V Pieter De Crem, ministre de l’Intérieur, de la sécurité et du Commerce extérieur a également réagi ce dimanche soir à la réunion organisée ce samedi par l’informateur Paul Magnette avec les six partis de l’arc-en-ciel. Une réunion qui a eu lieu en secret et à laquelle la N-VA et le CD&V n’étaient pas conviés.

« Après la fierté égarée de la « minorité morale » flamande dans le dossier de l’avortement, il s’agit désormais du comble de la honte pour une majorité flamande », explique le tweet de De Crem.

Pas le seul à réagir

Dimanche midi, le vice-Premier ministre et négociateur du CD&V au fédéral CD&V Koen Geens a encore redit sa volonté de voir la N-VA entrer dans la danse, plaidant pour une mission de « co-information » menée par Paul Magnette et Bart De Wever.

« Ce dont je voudrais convaincre les francophones, c’est que la N-VA est aussi incontournable pour les partis néerlandophones que le PS l’est pour l’instant pour les partis francophones », a-t-il notamment affirmé. « Ce n’est pas une question de sympathie. C’est une question de viabilité du pays à long terme. Si nous faisons une erreur maintenant, nous risquons d’avoir une majorité nationaliste en Flandre en 2024 », a ajouté Koen Geens.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous