Près d'un millier de sites vendant des articles contrefaits ou illégaux fermés cette année

"Les articles contrefaits sont vraiment de moins bonne qualité. Les produits s'usent plus vite et peuvent tout simplement être dangereux. De plus, c'est une concurrence illégale pour les magasins et les commerçants qui gagnent leur croûte équitablement en vendant des produits de qualité", a souligné la ministre.

La Belgique travaille en étroite collaboration avec d'autres pays depuis 2014 dans la lutte contre la contrefaçon et cela porte ses fruits, selon Mme Muylle. Sur les 990 sites saisis, 975 l'ont été grâce à l'action du SPF Économie.

Au total, l'opération internationale "In Our Sites" a mis le grappin sur 30.506 sites Web, qui vendaient médicaments contrefaits, électro et autres produits contrefaits ou qui distribuaient illégalement des films, des séries télévisées, de la musique ou des logiciels.

Le nombre de sites scellés est toutefois inférieur à celui de 2018. 33.654 plates-formes avaient alors été bloquées sur la totalité des pays participants, dont 1.140 en Belgique.

Les consommateurs et les entreprises peuvent signaler les cas de contrefaçon sur http://meldpunt.belgie.be.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous