Accueil Économie Télécoms

La 5G belge vaut 138 millions de plus

La valeur de la bande de fréquences 3,5 GHz a été revue à la hausse à l’aune des enchères intervenues en Allemagne et en Italie. Plutôt que de regarnir les caisses de l’Etat, le ministre des Télécoms voudrait que cet argent soit réinvesti par les opérateurs dans le développement d’applications 5G innovantes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Malgré les affaires courantes, le gouvernement fédéral s’active en coulisses pour débloquer le dossier de la 5G, jugé essentiel pour l’avenir économique du pays. Pour rappel, le fédéral et les Communautés n’ont pas réussi à se mettre d’accord avant les élections sur la répartition des fruits de la vente des fréquences. Le ministre des Télécoms, Philippe De Backer (Open VLD), va présenter dans quelques jours une nouvelle version des arrêtés royaux et de la loi permettant l’organisation de la vente aux enchères des fréquences 5G et le renouvellement des fréquences 2G, 3G. Le texte sera soumis à consultation pendant un mois. Voici les principales nouveautés.

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Stampe Jérôme, mardi 3 décembre 2019, 9:55

    Concrètement, le coût des communications restera parmi les plus élevés d'Europe mais pas sûr pour autant que la qualité du réseau suive. Il reste de nombreux endroits dans le Brabant wallon (pas dans le fin fond de l'Ardenne donc) où la 3G/4G n'est pas disponible…

Aussi en Télécoms

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs