Accueil Monde

Les boulets du sommet de l’Otan à Londres

Ne dites pas « sommet  ». Dites « réunion des dirigeants ». On ergote ? Le glissement sémantique reflète la fébrilité qui règne au sein de l’Otan, plombée par la méfiance.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 8 min

Ce qui était encore prévu comme un « sommet » classique au printemps dernier est désormais ramené à une « réunion ». La rétrogradation se traduit par un programme de travail réduit à sa plus simple expression. En l’occurrence, une « réception » à Buckingham Palace, la résidence d’Elisabeth II, ce mardi, puis un « social dinner » au 10, Downing Street, avant une unique session de travail mercredi. Ce sera dans la banlieue de la capitale, à Watford. Dans le domaine d’un hôtel cinq étoiles, parcours de golf compris : Donald Trump appréciera.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs