Test Pisa 2018: les filles surpassent les garçons en lecture mais pas en math ni en sciences

Test Pisa 2018: les filles surpassent les garçons en lecture mais pas en math ni en sciences
EPA

Hormis le progrès des jeunes francophones en mathématiques, les résultats du test Pisa de l’édition 2018 livrent peu de raisons de se réjouir. Comme l’étude PIRLS parue l’an dernier, l’enquête confirme leurs aptitudes médiocres en matière de lecture.

Test Pisa 2018 : les résultats en lecture sont à nouveau en baisse

Avec un score de 481 points, la FWB reste, comme en 2015 déjà, sous la moyenne de l’OCDE (487), bien distancée à nouveau par la Flandre (502), laquelle régresse toutefois dans le classement global.

L’étude révèle une perte de vitesse de la pratique de la lecture chez nous. Ainsi, pour la première fois en Fédération Wallonie-Bruxelles, il y a désormais davantage de jeunes (33 %) qui considèrent la lecture comme une « perte de temps » que de jeunes qui la citent parmi leurs loisirs favoris (28 %).

On constate également une différence significative entre les deux sexes. Les filles (504) surpassent toujours les garçons (482) en lecture, mais elles s’inclinent (502 et 496) devant les compétences masculines en mathématique (514) et en sciences (501).

Toujours fort suivies par les acteurs de l’école, les études PISA mesurent tous les trois ans les performances en lecture, mathématiques et sciences de quelque 600.000 jeunes de 15 ans dans 79 pays développés ou émergents, dont les 37 pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous