Action des aides-ménagères - De nouvelles actions la semaine prochaine (2)

Les quelque 145.000 aides-ménagères et employés dans des ateliers de repassage, payés en titres-services, demandent une hausse salariale de 1,1%, conformément à l'accord salarial interprofessionnel de début 2019. Les employeurs ne veulent pas aller au-delà d'une prime nette unique sous la forme d'écochèques d'une valeur totale de 130 euros.

Une première action s'est déroulée la semaine passée au groupe Randstad. De nouvelles sont prévues la semaine prochaine, avertit Issam Benali, secrétaire fédéral du syndicat socialiste.

Deux actions d'ampleur sont prévues: l'une mardi auprès du groupe Daenens, établi à Bruges, et l'autre le jeudi chez Trixxo, dans le Limbourg.

D'après la FGTB, Daenens détient aujourd'hui 60 entreprises de titres-services, pour plus de 12.000 employés. Trixxo est un autre acteur important du secteur, avec plus de 6.500 travailleurs. "En octobre, le PDG Luc Jeurissen a envoyé une lettre à plusieurs petites entreprises pour leur proposer de les reprendre. Et en même temps, il continue de prétendre qu'il n'y a pas d'argent pour augmenter les salaires", critique le syndicat socialiste.

Ce dernier estime que l'éventuelle augmentation salariale dépend de l'attitude de ces deux sociétés qui ont des ramifications en Wallonie également.

D'autres actions pourraient être menées à l'échelle locale, toujours en front commun. Les syndicats retrouvent les employeurs le 13 décembre pour une nouvelle concertation.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous