Accueil Monde Europe

En Ecosse, les conservateurs n’en mènent pas large

Lors de l’élection générale du 12 décembre, le Brexit pourrait coûter des sièges au parti de Boris Johnson sur ces terres hostiles à la sortie de l’Union européenne. Dans la circonscription d’East Renfrewshire, les indépendantistes du SNP croient en leurs chances.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Quel soleil ! », se réjouit Kirsten Oswald en ce début d’après-midi frisquet qui ressemble au soir, tant la nuit tombe tôt près de Glasgow. Ce jeudi, la candidate du SNP, le parti indépendantiste écossais, accompagne ses militants, tout de jaune vêtus. Gilet jaune pour certains, veste pour d’autres, ou simplement un écusson pour la candidate au poste de député d’East Renfrewshire. Sous cet écusson, épinglé au manteau noir de l’ancienne directrice des ressources humaines d’une université écossaise, un badge au message direct : « Exit Brexit », dehors le Brexit. C’est le principal mot d’ordre porté ici par le parti SNP.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs