Laisser tourner le moteur pendant qu’on dégivre son pare-brise: que dit la loi?

Laisser tourner le moteur pendant qu’on dégivre son pare-brise: que dit la loi?
La Voix du Nord

L’Institut royal météorologique (IRM) a émis mercredi une alerte jaune quant au risque de conditions glissantes sur les routes sur l’ensemble du pays. Celle-ci est entrée en vigueur à 18h et sera levée jeudi à 11h00.

« Mercredi soir et dans la nuit de mercredi à jeudi, les températures deviendront négatives et nous prévoyons le développement de brouillard givrant », avertit l’IRM. « Il faudra aussi se méfier de la formation de plaques de givre ou de glace »

Peut-on laisser tourner le moteur de la voiture ?

Depuis le 1er mars 2019, laisser son moteur tourner alors qu’on est à l’arrêt est devenu une infraction environnementale en Wallonie. Cette infraction est passible d’une amende de 130 euros en perception immédiate. Les usagers doivent veiller à couper leur moteur lorsqu’ils ne se trouvent plus dans la circulation, comme lorsqu’ils attendent leurs enfants aux abords des écoles.

L’article 8.6 du Code de la route stipule : « Les conducteurs doivent veiller à ne pas laisser le moteur en marche au point mort sauf en cas de nécessité ». Dégivrer son pare-brise peut-il être considéré comme une nécessité ? La loi reste vague et ne donne pas de précisions. Ce sera à l’agent constatateur de prendre une décision.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Charles Michel croyait qu’il pourrait vaincre la tradition. Celle qui veut que le premier sommet rate.

    Charles Michel rate son pari: il faudra encore un sommet pour le budget européen

  2. Les caricatures antisémites de l’année dernière seront-elles de retour dimanche dans les rues d’Alost
? Il semble que oui
!

    Le carnaval d’Alost pourrait donner lieu à de nouveaux dérapages: comment en est-on arrivé là?

  3. PHOTO NEWS

    Désormais, Mehdi Carcela est décisif d’une autre manière au Standard

La chronique
  • Un smartphone {pliable} ou {pliant}?

    Voici quelques jours, votre quotidien favori a répercuté une annonce qui n’avait rien de téléphoné, semble-t-il : une célèbre entreprise sud-coréenne va commercialiser en Belgique son deuxième smartphone pliable. Un smartphone pliable  ? Moue dédaigneuse dans les chaumières branchées High-Tech, qui se transforme toutefois en jubilation quelques lignes plus loin : cette fois, il est question d’un smartphone pliant. Un smartphone pliant ? Au risque d’encourir les ricanements condescendants de certains geeks, ce billet va tenter d’explorer les plis et replis de ces téléphones que l’on dit intelligents.

    Ils plient tous…

    Cette chronique vous a proposé, il y a quelques semaines, une analyse des suffixes -ant et -...

    Lire la suite