Grève générale du 5 décembre en France: la tour Eiffel fermée ce jeudi

Le mouvement contre la réforme des retraites en France s’annonce extrêmement suivi ce jeudi 5 décembre. Quelque 245 rassemblements et manifestations sont prévus et 6.000 membres des forces de l’ordre seront déployés à Paris, ont annoncé mercredi les autorités.

Événement hautement symbolique : la tour Eiffel restera fermée ce jeudi. Les effectifs présents ne sont pas « suffisamment nombreux pour ouvrir le monument dans des conditions de sécurité et d’accueil optimales pour le public », précise la Société d’exploitation de la tour Eiffel, qui fait savoir que le parvis est néanmoins accessible gratuitement.

Le trafic ferroviaire tourne au ralenti. « C’est fidèle à ce qui a été annoncé, relevait la SNCF à 07h30. On constate qu’il y a très peu de voyageurs à bord des trains ». « Trafic conforme », assurait également à 7 heures un porte-parole de la RATP. « C’est même un peu mieux que prévu » notamment sur les lignes 8 et 9 qui fonctionnent partiellement, et dans les tramways. Les bouchons étaient quasiment résorbés peu avant 9 heures sur les routes d’Île-de-France avec 59 km, selon le site Sytadin.

Au moins quatre ronds-points étaient bloqués en Seine-Maritime, selon la police et la préfecture, dont le rond-point des vaches, bastion des « gilets jaunes » pendant leur mouvement. « Nous sommes 200 à 250, en gilets jaunes », a affirmé à l’AFP Olivier Bruneau, qui était un des leaders du mouvement.

A Marseille, la gare Saint-Charles était étonnamment silencieuse en début de matinée. « C’est vide, désert, je n’ai jamais vu la gare comme ça ! », s’exclame Kevin, 26 ans, serveur dans un de ses cafés. Quant à la gare routière, ses entrées et sorties étaient bloquées par un barrage de grévistes CGT de la Régie des transports marseillais (RTM), a constaté une journaliste de l’AFP.

Grève générale du 5 décembre en France : des barrages filtrants de gilets jaunes à la frontière à Hensies

Les routes de l’agglomération parisienne enregistraient elles environ 127 km de bouchons à 07h40, un niveau considéré comme « faible » comparé à un jour normal, selon le site Sytadin de la Direction des routes Ile-de-France.

Les contrôleurs aériens aussi seront mobilisés. Huit vols sont supprimés au départ ou à destination de Zaventem.

Dans l’enseignement primaire, de nombreuses écoles seront fermées et les cours seront fortement perturbés dans les collèges et lycées. Les infirmiers, les ambulanciers, les pompiers et les policiers eux-mêmes seront concernés par la grève. Les professions libérales (comme les avocats et les médecins) seront aussi impactées.

Des violences également redoutées

Des violences sont également redoutées. Le ministère de l’Intérieur s’attend à voir débarquer plusieurs centaines de casseurs, notamment à Paris. Les commerçants ont dès lors été priés de fermer leurs boutiques aux abords du cortège syndical parisien (celui-ci devrait s’élancer ce jeudi à 14 heures de la gare de l’Est pour rejoindre la place de la Nation).

La préfecture de police de Paris a édicté une interdiction de manifester dans un large périmètre comprenant les lieux sensibles (Champs-Elysées, Elysée, Matignon, Assemblée nationale).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous