Erreur d’arbitrage en NBA: Houston conteste sa défaite contre San Antonio (vidéo)

Erreur d’arbitrage en NBA: Houston conteste sa défaite contre San Antonio (vidéo)
Capture d’écran

Houston, battu mardi à San Antonio 135-133 a.p., conteste l’invalidation d’un dunk de James Harden par les arbitres et a demandé à la NBA de se voir attribuer la victoire ou de rejouer le match à partir de l’action litigieuse, affirme ESPN.

Avec 7 min 50 sec à jouer dans le quatrième quart-temps, la star des Rockets a claqué un dunk si puissant que le ballon est repassé au-dessus du cercle avec l’aide du filet, donnant l’impression d’un panier raté. Sur quoi les arbitres n’ont pas attribué les deux points à Houston, qui menait alors largement 104-89.

L’action serait restée anodine si les Spurs, au prix d’une remontée fantastique, n’avaient pas arraché une première prolongation de cinq minutes, avant de l’emporter lors de la seconde.

« Le ballon est allé dans le panier », avait déploré Harden après le match. Un avis partagé après coup par le responsable du corps arbitral James Capers.

« Il nous a semblé que le ballon avait rebondi sur le filet avant de ressortir. Quand ça se produit, on est face à une interférence. Pour être validé, un panier doit passer le filet (…) Mais il a dunké si fort que le ballon a été emporté par le mouvement circulaire du filet et est ressorti par l’extérieur du cercle », a-t-il détaillé après avoir vu les images.

Si les Rockets ont vraiment déposé leur requête à la Ligue, rien ne leur garantit d’avoir gain de cause. Car une équipe a 30 secondes pour demander un challenge afin que l’action soit revue, ce que leur entraîneur Mike D’Antoni n’a pas fait, selon James Capers.

Ce dernier a réfuté cette version après le match.

« Je les ai entendus +interférence+ sur l’action. J’ai demandé un challenge. Sans réponse. Puis, l’un d’entre eux a dit que ce n’était pas ça, mais que le ballon était sorti du terrain. J’ai redemandé un challenge. Je n’ai rien obtenu », a-t-il pesté.

Malgré tout, le coach des Rockets a refusé d’attribuer la défaite de son équipe à cette seule erreur d’arbitrage. « Je crois qu’on a perdu le fil avant le dunk (de James Harden), même si évidemment cela a eu une incidence. »

Un précédent existe en NBA, s’agissant d’un match rejoué. En mars 2008, Miami et Atlanta avaient repris le cours d’une rencontre à 51,9 secondes du terme, quatre mois après que Shaquille O’Neal avait été exclu à tort.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Si ça avait marché avec John Barry, je serais encore là à faire couler son bain et chauffer sa soupe de tortue.
»

    Les Racines élémentaires de Jane Birkin: «J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite»

  2. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  3. Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.

    Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite