Accueil Opinions Cartes blanches

«Dépenses militaires mondiales: quel sens a encore ce gaspillage?»

Il y a 40 ans débutait la crise des euromissiles. Malgré quelques apaisements suscités par la fin de la Guerre froide, les dépenses militaires mondiales sont reparties à la hausse depuis deux ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Le 12 décembre 1979 débutait « la crise des euromissiles », par la célèbre « double décision » de l’Otan. Elle prévoyait d’une part, l’installation de fusées nucléaires Pershing II en Allemagne, et de missiles de croisière nucléaires dans cinq pays : Allemagne, Italie, Angleterre, Pays-Bas et Belgique. D’autre part, elle prévoyait des discussions avec les Soviétiques afin de tenter de négocier le retrait de leurs missiles nucléaires SS-20, déployés depuis fin 1977 en direction des pays européens.

Cette riposte face aux Soviétiques était dans la logique du contexte de la guerre froide et de la course aux armements que se livraient les deux blocs antagonistes depuis 1945.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Moris gérard, vendredi 7 février 2020, 20:01

    ""Dépenses militaires mondiales: quel sens a encore ce gaspillage?"" Si tu veux la paix,prépare la guerre.

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs