Accueil Médias

Grand format – Le délit de sale gueule de la reconnaissance faciale

Côté pile : les caméras intelligentes ouvrent les portes d’un marché colossal. Côté face : elles ravivent le fantasme de la surveillance de masse. Le double visage des technologies biométriques, omniprésentes dans nos vies.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 9 min

Brad Pitt et Thierry Lhermitte ont un point commun : la prosopagnosie. En clair : ils sont quasiment incapables de reconnaître les visages qui, pour eux, se résument grosso modo à un nez, une bouche et deux yeux, tous plus ou moins placés au même endroit. Un calvaire. Selon les rares études sur le sujet, 2,5 % de la population mondiale en souffriraient. Compenser les déficits de ce superpouvoir, logé dans la région occipito-temporale droite du cerveau, passe souvent par une foule d’acrobaties mentales. Ou, plus prosaïquement, par des trésors d’ingénierie d’organisation de la vie quotidienne. Ce sont alors des carnets entiers qui se transforment en « trombinoscopes », où chaque rencontre se décline en liste de détails anodins censés faciliter l’identification d’une personne.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par CHAPAUX THOMAS, dimanche 26 janvier 2020, 21:21

    Mais qu'est-ce qu'un comportement suspect dans un tramway ? Personnellement, je suis enclin à proposer habituellement ma place à une personne âgée ou un aveugle, etc. C'est bien mon genre. Et d'autres jours, où une place assise me soulage vraiment tellement la journée à été éreintante. Je piquerais bien une petite sieste en me faisant conduire. Et j'adore ça. 'Fin, tout le monde fait ce qu'il peut en théorie, ça serait injuste de me catégorisé comme suspect parce que je dors, je bois, je mange, je chante, je joue une morceau de guitare, etc, dans le tramway. Que j'enfreigne un règlement et qu'on me sanctionne le cas échéant, ne me pose pas de problème en soi. De plus, je n'enfreindrais pas la loi, mais un règlement selon moi. Et la sanction, c'est souvent l'amende financière ou pire l'emprisonnement. A quand un ordinateur débitera mon compte en banque automatiquement pour me sanctionner ? L'ordinateur juge-t-il ? Faut-il sauver la personne qui va se faire renversée ou le passager d'un voiture autonome ? On envoie un billet d'écrou à des gens qui vont aller en prison, comme si la lettre obligeait qui que se soit à se présenter à la prison pour s'y faire enfermer...C'est un algorithmes qui va venir chercher manu militari, une personne dont la vie à basculée pour des mois ou des années en prison (surpeuplée, etc). Certains pays financent bien des domaines précis du milieu médical pour faire de "meilleurs" soldats. A quand un drone pour escorter un prisonier à la prison, sans même un intervention humaine ? Un ordinateur s'en assurera. On s'introduit dans un tram, pour en revenir à la question soulevée dans l'article, grâce à une vidéo interposée, un algorithme ayant averti l'authorité compétente d'un comportement "suspect" de ma part, pour parler, je sais d'un cas particulier et pas d'un généralité, car j'aurais envahi l'espace sonore de quelqu'un ou au contraire joué un air agréable à son ouïe. Ou bien que j'en aurais foutu partout de ma nourriture ou qu'on contraire je n'aurais pas fait tomber un miette, etc. La généralité du comportement suspect ce sera quoi ? et le cas qui est une exception d'un comportement "normal" ? Tous dans des boîtes et si possible avec quelle étiquette ? Celle du kamikaze, (demi-dieu, dieu du vent) pour être tranquille pendant un trajet de tramway. Je trouve cette approche de reconnaissance faciale totalement désinhumanisée et cela me faire penser qu'on doit penser au suivant, que se soit en laissant la machine à café prête à être employée, la planète vivable sans réchauffement climatique, etc. Je ne vois pas en quoi un monde désinhumanisé plaira aux générations suivantes ou à celui qui comme moi somnole dans le tramway en y prenant clairement du plaisir. bref,...

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs