Deux œuvres originales de Banksy à Chaudfontaine (photos)

Deux œuvres originales de Banksy à Chaudfontaine (photos)
Belga

Deux œuvres originales de l’artiste anonyme Banksy, connu pour pratiquer le street art d’une manière très engagée, viennent compléter le parcours du musée ArtHouse à Chaudfontaine (province de Liège). Elles y seront à découvrir du 13 décembre au 13 avril 2020, a indiqué jeudi Véronique Billet, directrice du syndicat d’initiative de Chaudfontaine, qui gère le musée ArtHouse installé au sein de Source-O-Rama.

En juillet 2018, deux nouveaux outils ont été inaugurés au sein de Source-O-Rama. L’un, WaterHouse, est un parcours scientifique et ludique sur le cycle de l’eau, tandis que le musée ArtHouse a pour vocation de mettre l’art du 20e siècle à la portée de tous, à commencer par les plus jeunes, en présentant quelque 150 œuvres originales d’artistes de renom comme Picasso, Matisse, Chagall, Miró, Folon, Magritte, Dali… « Ce ne sont pas des œuvres majeures mais elles sont représentatives d’une époque, d’un artiste, d’un mouvement. Le parcours met en lumière toute une série de révolutions jusqu’au Pop Art et souvent, les gens qui viennent visiter estiment qu’il y a une sorte de trou dans le parcours vis-à-vis de l’art contemporain. Pouvoir intégrer Banksy dans le parcours est une formidable opportunité pour faire découvrir le street art, l’art du graffiti, l’art engagé », souligne Jean-Christophe Hubert, conservateur du musée ArtHouse.

« Fuck Bush »

Dès le 13 décembre, et jusqu’au 13 avril 2020, ce sont deux œuvres de Banksy qui y seront exposées. Celles-ci proviennent de collectionneurs privés. L’une est un pochoir qu’il a tagué sur un morceau de carton, en 2003, lors d’une manifestation à Londres contre la politique du président américain Georges W. Bush et le lancement de la guerre en Irak. Plusieurs cartons avaient ainsi été réalisés et distribués dans la foule pour être exhibés au sommet de perches en bois. Sur ce pochoir, on y voit une fillette en train de serrer une bombe. « Ce qui montre bien la face extrêmement engagée de Banksy », souligne Jean-Christophe Hubert.

Au dos de chaque carton, on peut lire « Fuck Bush ». Ce qui ne sera pas visible, ici à Chaudfontaine, sachant que le pochoir a été encadré. L’autre pièce est un sac en papier sur lequel Banksy avait dessiné des yeux et un sourire malicieux pour ensuite le placer sur sa tête et se faire photographier. Il répondait ainsi à la demande du Time Magazine qui, en 2010, avait classé Banksy parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde. Il avait fait cela afin de préserver son anonymat. Aujourd’hui encore, cet artiste extrêmement engagé demeure anonyme même si des présomptions circulent sur son compte.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous