Paris 2024: le nouvel objectif de Niels Thijssen et des Red Panthers

@News
@News

Paris 2024, tel est le nouveau projet d’avenir fixé par la fédération belge de hockey (ARBH) pour ses Red Panthers qui, fin octobre, ont été écartées par la Chine en barrage pour les prochains Jeux Oympiques de Tokyo. A présent tournée vers la qualification pour les JO suivants de Paris, l’ARBH a fait savoir officiellement jeudi que Niels Thijssen restait aux commandes comme coach de l’équipe nationale dames, mais que deux de ses joueuses emblématiques, Jill Boon et Emilie Sinia, doivent mettre un terme à leur carrière internationale.

La fédération s’est attelée « à une évaluation exhaustive du travail fourni depuis quatre ans », a indiqué l’ARBH jeudi dans un communiqué. « Tous les membres du staff, les joueuses et les stakeholders ont été consultés et ont pu émettre des recommandations pour le nouveau projet d’avenir des Red Panthers. Suite à ce processus rigoureux, il est clair que celui-ci doit être résolument tourné vers la qualification pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024. Nous allons donc nous concentrer sur la création de la meilleure équipe sur le terrain et en dehors, pour atteindre cet objectif », explique la fédération avant d’annoncer le maintien de Niels Thijssen en tant que coach principal, tout en signalant un changement dans le staff technique avec le passage du T2 Simon Letchford vers l’équipe U21 masculine.

Concernant les joueuses, seules Jill Boon et Emilie Sinia quittent le navire à l’aube du nouveau projet. « Il nous a paru difficile d’encore inclure deux joueuses qui auront respectivement 37 et 39 ans à l’échéance », est-il précisé dans le communiqué.

« Jill a été une ‘leader’ exceptionnelle et une ambassadrice, non seulement pour le hockey féminin, mais aussi pour le sport féminin belge tout entier », a reconnu Adam Commens, le directeur technique de l’ARBH. « Elle a connu une carrière exemplaire de plus de 300 matchs internationaux, avec comme points d’orgue la médaille d’argent à la Coupe d’Europe en 2017 et une participation aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. Emilie est une athlète et Olympienne hors pair. Revenir comme elle l’a fait pour le Championnat d’Europe et le qualificatif Olympique, après avoir accouché d’un premier enfant en 2018, a vraiment été une inspiration pour tous et toutes. J’ai toujours admiré sa passion pour défendre les couleurs de la Belgique. Et le coeur et la ‘grinta’ qu’elle met à chaque match devrait servir d’exemple à tous les jeunes joueurs », selon l’ancien coach australien des Red Lions.

Pour Thijssen, « il est temps maintenant de regarder à nouveau en avant » après l’immense déception de la non-qualification. Il croit toujours aussi fermement dans la vision d’avenir que les dirigeants de la fédération ont pour le programme féminin.

« Nous voulons démarrer un nouveau chapitre, avec un nouveau groupe. La décision de mettre un terme à deux carrières exceptionnelles, de deux joueuses et deux individus hors pair, a été extrêmement difficile à prendre. Je ne peux assez mettre en exergue tout ce que Milou et Jill ont apporté au programme, au développement des Red Panthers et au développement du hockey féminin en général », a conclu le coach néerlandais, qui veut écrire avec ses autres joueuses « les prochains chapitres de l’histoire des Red Panthers ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous