Des œillets en décembre! Votre week-end en 15 clics

«
Nelken
».
« Nelken ».

VENDREDI

Jean-Louis Murat

Chanson française – W : Halll (Woluwe-Saint-Pierre)

L’Auvergnat fait bien de nous revenir pour nous livrer les clés de son identité fracturée, composite.

Nuit Europalia Romania

Electro – Brass (Forest)

La biennale convie cette année la Roumanie et s’arrête ici le temps d’une soirée électronique. Dans la salle des machines, une sélection de musiciens live et de DJs se produiront.

Pure on Stage

Musique – Eden (Charleroi)

L’occasion de découvrir les artistes de la radio Pure d’aujourd’hui et de demain, tout en contribuant à une bonne cause : Viva For Life à laquelle tous les bénéfices de la soirée seront reversés. Avec Alex Lucas, Løyd, Sunday Charmers, 47 Ter et Yseult.

VENDREDI et SAMEDI

Nelken

Danse – PBA (Charleroi)

Datant de 1982, un des spectacles iconiques de Pina Bausch avec Café Müller. Un chef-d’œuvre du XXe siècle. Dès les premières secondes, le spectateur est bouche bée devant les neuf mille œillets roses couvrant le plateau. Un tapis magnifique que les interprètes vont allègrement fouler, piétiner, écraser au fil d’une pièce où s’entrechoquent toutes les envolées du cœur et de l’âme, tous les personnages les plus typés, toutes les émotions… Sur une bande-son dont la chorégraphe avait le secret, on vogue entre danse, théâtre, cirque avec un mélange d’humour et d’émotion à fleur de peau.

Ida don’t cry me love

Danse – Brigittines (Bruxelles)

Lara Barsacq explore la personnalité d’Ida Rubinstein, danseuse des Ballets russes et forte personnalité du début du XXe siècle. Musique, chant, danse, théâtre et une bonne dose d’humour se mêlent dans un parcours constamment surprenant porté par trois interprètes complices. Elles parlent de la vie, des ruptures, de la perte, de la danse, de la musique, des plantes, des absents, de la nature. Elles chantent dans un savoureux mélange d’innocence et d’ironie légère. Et nous laissent sur une image finale à la fois énigmatique, évocatrice, surprenante et apaisée.

Music Chapel Festival

Musique classique – Flagey (Ixelles)

On connaît l’ambition de cette rencontre annuelle : mettre en valeur au travers d’une thématique forte les élèves de la Chapelle, individuellement au sein d’ensembles divers, seuls ou en compagnie de leurs professeurs. Eugène Ysaÿe sera à l’honneur.

Renaud Capuçon

Musique classique – Vendredi au Manège (Mons), samedi à Flagey (Ixelles)

La star française du violon et l’Orchestre philharmonique royal de Liège déploient leur virtuosité à travers les répertoires d’Ysaÿe, Chausson et Saint-Saëns.

Stream Festival

Jazz – Bozar (Bruxelles)

Des musiciens qui convoquent électro, hip-hop, ambient, funk, psychédélique, slam pour régénérer le jazz. Vendredi, c’est le Warm Bad de Hendrik Lasure et sa musique qui oscille entre jazz, classique, minimalisme, Ruby Rushton, Michel Hatzigeorgiou, Vula Viel. Samedi, Broos Gyselinck Laheye puis Anteloper, Pulcinella et AAN/EOP.

De VENDREDI à DIMANCHE

La sélection night-club du week-end

Le guide de Noël

Marchés de Noël, bars d’hiver, spectacles de Noël, événements déjantés, Noël des enfants : votre agenda a de quoi être rempli.

Angels in America

Théâtre – Théâtre des Martyrs (Bruxelles) jusqu’au 14 décembre

Près de 30 ans après sa création, la pièce de Tony Kushner sur ce qu’on a appelé « les années sida » est de retour. Dans la mise en scène de Philippe Saire, le mouvement accompagne, dédouble, contredit ou renforce les mots, faisant voir tous les non-dits de ces personnages aux relations complexes et entremêlées. Outre la performance des acteurs, on est frappé par le rythme parfait du spectacle et la multitude de thèmes abordés : le sida, bien sûr, mais aussi le racisme, la justice, la place des femmes, le climat… Sans un temps mort et avec une balance parfaite entre le drame et l’humour.

Linda Vista

Théâtre – Théâtre de Liège

La nouvelle pièce de Tracy Letts dresse le portrait du quinquagénaire américain à l’ère post-#MeToo. Entre la sitcom pour le rythme addictif et Woody Allen pour l’humour de mâle neurasthénique, la pièce doit beaucoup au jeu de Jan Hammenecker, dans le rôle d’un misanthrope irrésistible, d’un homme qui dégringole dans la vie avec un panache improbable.

Chamber Music for Europe

Musique classique – Divers lieux de Bruxelles

Un festival cette année dédié à Mieczysław Weinberg, compositeur peu connu pourtant salué par ses pairs. Trois jours en présence notamment du violoncelliste néerlandais Pieter Wispelwey, du Silesian Quartet, devenu spécialiste de la musique de Weinberg, mais aussi de plus jeunes ensembles comme le Karski Quartet qui réunit de jeunes musiciens belges et polonais.

It must be heaven

Cinéma – en salles

Une comédie de l’absurde qui explore avec poésie, humour et sens du burlesque l’identité, la nationalité, l’appartenance. C’est savoureusement drôle, intrinsèquement dramatique et porteur de sens.

SAMEDI

L’histoire approximative mais néanmoins touchante et non-écourtée de Boby Lapointe

Théâtre – Théâtre des Martyrs (Bruxelles) jusqu’au 14 décembre

Sur scène, trois fonctionnaires du RPF (Restauration du Patrimoine Français) retracent la vie de Boby Lapointe, chansonnier et maître ès calembours, qui ne connut vraiment le succès qu’après s’être suicidé. Fidèle à ce personnage de poète raté et à son univers absurde, la compagnie Les Compagnons Pointent joue sur les mots avec fantaisie, élevant la bricole et la rime riche au rang d’art.

SAMEDI et DIMANCHE

Les brocantes du week-end

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous