NBA: Houston s’impose à Toronto dans le match au sommet de la soirée

NBA: Houston s’impose à Toronto dans le match au sommet de la soirée
AFP

Malgré la relative discrétion de son joueur star James Harden, bien défendu par les Raptors, Houston s’est imposé 109-119 jeudi soir sur le parquet de Toronto, champion NBA en titre.

Les Rockets, beaucoup plus adroits derrière l’arc que leur adversaire, menaient de 16 points (42-58) dans le second quart-temps grâce notamment à Ben McLemore, meilleur marqueur de la partie avec 28 points dont 8 tirs primés. Mais les Raptors, portés par son duo d’arrière composé de Fred VanVleet et Kyle Lowry, a progressivement refait leur retard afin de mener 75-78 une dizaine de minutes plus tard.

Dominateur au rebond, Houston a finalement tué le match grâce à deux 3-points de PJ Tucker dans le ’money time’. Malgré huit pertes de balles et une adresse défaillante (7/27 aux tirs), Russell Westbrook a compilé un nouveau triple-double avec 19 points, 13 rebonds et 11 passes. Houston pointe à la 5e place à l’Ouest avec un bilan de 14 victoires pour 7 défaites alors que les champions en titre sont 4e à l’Est (15v-6d).

A l’Est, Philadelphie a loupé le coche à Washington, battu 119-113. Forts d’une série de cinq victoires de rang, les Sixers se sont montrés trop brouillon, à l’image des 15 pertes de balle de Joel Embiid (8) et Ben Simmons (7). Si Tobias Harris (33 pts) a tenté de maintenir les siens, ce sont bien les Wizards qui se sont imposés. Trois joueurs de DC se sont illustrés : le rookie japonais Rui Hachimura (27 pts), Bradley Beal (26 pts) et Davis Bertans (25 pts). Philadelphie est 5e (15v-7d) alors que Washington occupe la 12e place (7v-13d).

Denver n’a pas eu à forcer pour aller étrier New York au Madison Square Garden (129-92). Un 14e succès, qui conforte les Nuggets à la 3e place à l’Ouest et du même coup les Knicks à la dernière position à l’Est, plombés par cette 18e défaite en 22 rencontres qui fragilise un peu plus l’entraîneur David Fizdale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20140610-W4226H

    Tests Pisa: les jeunes toujours attirés par les métiers traditionnels à l’heure du numérique

  2. RTX6XSMA

    Fiscalité: la Belgique gagnerait entre 200 millions et un milliard avec une taxe Gafa

  3. Jean-Paul Philippot.

    Salaire de Philippot: la RTBF n’a pas respecté ses obligations légales

La chronique
  • Coalition fédérale: le casse-tête postélectoral

    La crise politique fédérale est tellement désespérante que l’on finit par se demander comment le système est censé fonctionner. Quels principes a-t-on suivi, avant 2019, pour former un gouvernement ?

    On pourrait croire que la réponse à cette question est simple, mais ce n’est pas le cas. Un seul principe est incontesté, et encore : idéalement, le gouvernement doit disposer d’une majorité parlementaire prête à le soutenir. Mais un gouvernement minoritaire n’est pas interdit, et il existe des exemples en ce sens dans différents pays européens. En outre, la règle arithmétique de la majorité ne nous dit pas quel critère employer pour choisir les partis qui composeront la majorité d’une part et l’opposition d’autre part. Rien n’interdit même d’installer un gouvernement d’union nationale, comme en temps de guerre, composé de la quasi-totalité des partis représentés au parlement, ce qui modifie le sens de la notion de majorité.

    ...

    Lire la suite

  • Pour destituer (vraiment) Trump, il faut une arme de séduction massive

    Dans son dernier essai, Pierre Rosanvallon montre qu’on se trompe lourdement à ne voir dans le populisme qu’une réaction et une envie de dégagisme de citoyens en colère. Pour le sociologue, les populistes offrent une vision cohérente et attractive de la démocratie, de la société et de l’économie. Pour les contrer, il faut développer une offre politique et une vision de la société plus attractives que celle qu’ils proposent.

    Problème profond...

    Lire la suite