Rajae Maouane demande le retrait d’une campagne de la N-VA visant Zakia Khattabi

Rajae Maouane demande le retrait d’une campagne de la N-VA visant Zakia Khattabi
Pierre-Yves Thienpont

La co-présidente d’Ecolo, Rajae Maouane, a demandé vendredi à la N-VA de mettre un terme à une campagne contre la candidature de la députée écologiste Zakia Khattabi à la Cour constitutionnelle. Relayée sur les réseaux sociaux par le sénateur Karl Vanlouwe (N-VA), cette campagne choc appelle à « stopper Khattabi » afin d’éviter qu’une « activiste qui fait obstruction à des décisions judiciaires ne soit élue » à la Cour constitutionnelle.

La N-VA en campagne contre Zakia Khattabi

« La N-VA fait ici le procès public d’une députée démocratiquement élue parce qu’elle est candidate à un poste. Ce parti s’attelle activement à museler une candidate parce que celle-ci a d’autres opinions », a dénoncé Mme Maouane sur Twitter. « Nous demandons donc le retrait de cette campagne, afin de permettre aux député.e.s qui seront amené.e.s à voter pour cette nomination de le faire sans pression extérieure, et d’ainsi garantir le respect et le bon fonctionnement de nos institutions », a-t-elle ajouté.

La Cour est une juridiction à part dans l’ordre juridique belge. Elle se prononce sur la constitutionnalité des lois votées par les parlements. Elle est donc composée de six juges professionnels et de six juges qui sont des anciens parlementaires depuis plus de cinq ans, une condition que remplit Mme Khattabi. Il revient alternativement à la Chambre et au Sénat de présenter au Roi une liste de candidats pour y siéger. Cette liste doit être approuvée à la majorité des deux tiers.

En coulisses, il apparaît toutefois que l’ex-co-présidente des Verts francophones ne plaît pas à tout le monde au Sénat. Le Vlaams Belang et la N-VA ne comptent clairement pas la soutenir. Les libéraux francophones et flamands pourraient eux aussi voter contre sa candidature.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191116-3X8C8U 2019-11-14 04:03:00

    Dérapages indivuels ou violences d’Etat? La police française est sur le gril

  2. Le décollage de l’Airblors d’un des tests sans intervention humaine effectués à Toulouse.

    Airbus réussit à faire décoller un avion en pilotage automatique

  3. pavlopetri-rue

    Sous la mer Ionienne, Pavlopetri la Mycénienne est menacée par l’homme

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Il y a une vie en Wallonie après Nethys

    Depuis l’installation de son gouvernement en septembre dernier, la Wallonie vit au rythme du dossier Nethys et de ses satellites Moreau, Voo, Intégrale, Enodia… Ce n’est pas de sa faute : les révélations de la presse et le comportement ahurissant des acteurs du dossier ont chargé la barque du gouvernement et du parlement. Le job devait être fait, il l’a été.

    « Jamais et nulle part, je n’ai vu un dossier aussi important traité de manière aussi rapide », a dit au Soir le...

    Lire la suite