Accueil Opinions Chroniques

Nouveau mot de l’année 2019: à vous de voter!

Sur base des 1.169 suggestions qui lui ont été faites, le jury a en a retenu dix. Le « Nouveau Mot de l’année 2019 » est parmi celles-ci.

Journaliste au service Forum Temps de lecture: 2 min

L’opération qui doit aboutir d’ici à la fin de l’année à la désignation du « Nouveau Mot de l’année » – soit celui qui a émergé dans la langue de façon significative au cours des derniers mois – progresse.

Entre le 19 et le 29 novembre derniers, les internautes du Soir et de la RTBF ont fait parvenir 1.169 suggestions de mots qui à leurs yeux méritaient de remporter le titre convoité. Un « succès de foule » qui a permis de faire remonter du « terrain » nombre de propositions intéressantes témoignant des évolutions que la langue française a connues au cours des douze derniers mois.

Parmi les quelque 530 propositions différentes, une sélection a été faite par un jury présidé par le linguiste Michel Francard, assisté d’Anne-Catherine Simon (centre de recherche Valibel de l’UCLouvain), et composé plus largement de journalistes de la RTBF (Annick Capelle et Medhi Khelfat) et du Soir (William Bourton et Jean-Claude Vantroyen).

Dix mots ont été retenus par le jury et sont désormais soumis au vote des internautes. Cette seconde phase de l’opération débute ce 7 décembre et se terminera le 22 décembre prochain.

Parmi les 10 mots retenus par le jury, notons la présence de cinq noms (bacster, collapsologie, éco-anxiété, gilets jaunes, poukie ou pookie), de deux verbes (brexiter, nasser), de deux adjectifs (chill, instagra(m)mable) et d’une interjection (cheh).

Pour rappel, au travers de l’opération, il s’agit d’élire le mot ou la locution qui en 2019 a connu une diffusion significative et qui n’est pas (encore) repris dans les dictionnaires usuels tels que le Petit Robert ou le Larousse.

Depuis 2015, Le Soir et le centre de recherche Valibel (UCLouvain) mènent l’opération.

Une nouveauté marque cette édition 2019 : la rédaction de la RTBF, déjà relais en 2018, participe dorénavant à toute l’opération depuis l’appel au public et jusqu’à la sélection finale de ce mot d’actualité.

À lire aussi «Malaisant» sacré nouveau mot de l’année 2018 par les lecteurs du «Soir»

En 2018, au bout des deux phases du concours, c’est malaisant qui s’était imposé. Qui pour lui succéder ?

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

32 Commentaires

  • Posté par Verheugen G, jeudi 12 décembre 2019, 11:32

    La moitié des dix mots candidats me sont inconnus ou incompréhensibles. Le sujet de "sont" est "la moitié", singulier! mais logiquement c'est "mots", d'où mon pluriel "sont".

  • Posté par Didens Sabine, mercredi 11 décembre 2019, 22:01

    Ce qui attend nos civilisations si nous ne changeons pas de cap, comme toutes celles qui nous ont précédé, aussi brillantes soient-elles...

  • Posté par Kellens Alain, mercredi 11 décembre 2019, 19:15

    Mouvement qui représente bien les perdants d'une Europe qui avale sans cesse des budgets indécents sans jamais s'intéresser au social de ces membres. OUI le plombier Polonais existe.

  • Posté par Lefevre Gabrielle, mercredi 11 décembre 2019, 18:32

    Car ce mouvement est déjà entré dans l'histoire des luttes sociales et populaires. Pour le meilleur et le pire!

  • Posté par Williame Cécile, mercredi 11 décembre 2019, 16:51

    Très à la mode par les temps qui courent ...

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une