Accueil Culture Musiques

Les Racines élémentaires de Melanie De Biasio: «J’ai perdu ma voix, j’ai vécu le pire, ça m’a rendu forte»

Melanie De Biasio est une star dans son domaine, une carolo célébrée quasiment plus au nord qu’au sud de la Belgique. Autrice, compositrice et interprète, la jeune femme chante et incarne le jazz comme personne avant elle. La voix et le corps sont unis, avec le silence comme élément clé de sa musique. C’est l’héritage d’une année sans voix, au bord de l’abîme et qui paradoxalement lui a donné sa vraie force.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 10 min

Thierry Coljon

Béatrice Delvaux

Melanie De Biasio nous reçoit dans la très belle maison de maître – l’ex-consulat d’Italie –, qu’elle vient d’acheter à Charleroi et dont elle veut faire une résidence d’artiste, une fois rénovée. Une pause « chantier » et un arrêt sur « racines » entre des concerts en Espagne et en Italie.

Je ne serais pas devenue ce que je suis si…

… si je n’avais pas perdu ma voix pendant un an, en sortant fraîchement du Conservatoire avec la plus haute distinction. Ça m’a fait me poser des questions essentielles : pourquoi je chante. Si je récupère cette voix, à quoi va servir cette voix, pour qui, etc.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs