La Bosnie promet la fermeture prochaine d’un camp controversé

La Bosnie promet la fermeture prochaine d’un camp controversé
Kristof Vadino

Pressées par les institutions européennes, les autorités bosniennes ont annoncé vendredi la fermeture imminente d’un camp où s’entassent des centaines de migrants à la frontière avec la Croatie dans des conditions déplorables, aggravées par la chute des températures.

Le camp de Vucjak, ouvert en juin près de Bihac, dans le nord-ouest de la Bosnie, sur une ancienne décharge et près de terrains minés pendant la guerre des années 1990, est dépourvu des infrastructures les plus élémentaires, sans eau courante ni électricité. Près de 600 personnes, essentiellement des jeunes hommes, vivent dans des tentes non chauffées alors que la température est descendue sous 0ºC ces derniers jours.

La passivité des autorités bosniennes a été dénoncée cette semaine par la commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, Dunja Mijatovic. « Si on ne ferme pas ce camp aujourd’hui, demain, les gens commenceront à mourir ici. Ce sera la responsabilité de qui ? », avait-elle demandé mardi sur place.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous