Brexit: un utlime duel prudent entre Johnson et Corbyn

Brexit: un utlime duel prudent entre Johnson et Corbyn
AFP

Le Premier ministre britannique Boris Johnson et son rival travailliste Jeremy Corbyn se sont affrontés vendredi soir lors d’un duel sans surprise, chacun martelant ses arguments sur le Brexit à six jours avant les législatives.

Pendant un peu plus d’une heure, chacun a semblé jouer sa participation sans prendre de risque. Le leader conservateur, dont le parti bénéficie d’une dizaine de points d’avance dans les sondages, a une nouvelle fois joué la carte de l’accord de sortie de l’Union européenne qu’il a négocié avec Bruxelles.

Espérant décrocher la majorité nette qui lui a fait défaut jusqu’alors, Boris Johnson espère faire adopter son accord de Brexit «avant Noël» et mettre en oeuvre son programme «d’investissements massifs». Il promet que le Brexit, déjà reporté trois fois, aura bien lieu au 31 janvier.

Dans un pays très divisé au sujet du Brexit, Jeremy Corbyn a défendu sa proposition d’organiser dans les six mois un référendum pour que les Britanniques choisissent entre un nouvel accord de sortie de l’UE et le maintien dans l’Union européenne. Mais lors de ce nouveau référendum, Jeremy Corbyn resterait neutre, ce qui lui vaut les railleries incessantes de Boris Johnson.

«Comment pouvez-vous obtenir un accord de Bruxelles pour le Brexit, si vous n’y croyez pas? C’est un mystère que je n’arrive pas à comprendre», a-t-il lancé.

Menant une campagne très à gauche, le leader travailliste de 70 ans Jeremy Corbyn a attaqué Boris Johnson en affirmant qu’il faudrait «sept ans» pour négocier avec les Etats-Unis l’accord de libre échange que promet le leader conservateur, au prix de suppressions d’emploi «à grande échelle». Il promet nationalisations et investissements dans les services publics, pour tourner la page d’une décennie d’austérité sous les conservateurs.

>Royaume-Uni: l’opposition travailliste pointe les «mensonges» de Boris Johnson sur le Brexit

A l’issue de ce débat, qui s’est tenu devant une centaine de personnes représentatives du corps électoral britannique, un sondage Yougov a donné Boris Johnson vainqueur à 52%, contre 48% à Jeremy Corbyn. Mais ce dernier est apparu plus digne de confiance auprès des sondés.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • 700 personnalités prônent une taxe sur les transactions financières, un recours aux moyens de la BCE et des banques et assurances pour financer la relance.

    «On peut financer la relance sans argent des Etats»

  • Image=d-20191024-3WUZXH_high

    Par Un collectif de signataires*

    Cartes blanches

    Appel européen: 3 solutions pour le climat et l’emploi

  • La députée fédérale Vanessa Matz.

    Un projet de taxe Gafa belge revu et corrigé

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous