Bundesliga: le Bayern Munich battu à Mönchengladbach, qui reste seul leader (2-1, vidéos)

©EPA
©EPA

Mönchengladbach, leader surprise de la Bundesliga, a terrassé le Bayern Munich dans le temps additionnel (2-1) samedi grâce à un doublé de l’international algérien Ramy Bensebaini, pour rester seul leader du championnat après 14 journées.

Le Bayern, coaché par l’intérimaire Hansi Flick, concède sa deuxième défaite consécutive après sa chute à domicile la semaine dernière contre Leverkusen (2-1).

M’Gladbach est en tête avec 31 points, soit une longueur d’avance sur Leipzig, vainqueur samedi de Hoffenheim (3-1) ; cinq sur Dortmund, qui a largement dominé Düsseldorf 5-0 ; et désormais sept sur Munich, le champion en titre provisoirement sixième.

Supérieurs en première période, avec pas moins de six occasions franches (Müller 8e et 26e, Lewandowski 14e et 16e, Kimmich 27e, et Perisic 36e), ses joueurs ont dû patienter jusqu’à la 49e minute pour se récompenser, par Ivan Perisic (1-0).

La technologie avait entre-temps sauvé Mönchengladbach. Sur un tir de Kimmich (27e), le gardien Yann Sommer a relâché la balle que tout le monde a vue derrière la ligne, sauf l’œil électronique, qui a montré que le ballon mordait encore de quelques centimètres sur la chaux.

Jusqu’à la pause, ce duel au sommet n’a pas totalement tenu ses promesses. Le jeu a été haché par de nombreuses fautes et des temps morts pour soigner des joueurs restés au sol. À la 20e minute notamment, le champion du monde français du Bayern Corentin Tolisso s’est assis sur la pelouse, apparemment victime d’un claquage à la cuisse (sans contact avec un adversaire), et a dû quitter ses coéquipiers.

La partie a changé d’âme peu avant l’heure de jeu. Un changement tactique opéré par le coach de Mönchengladbach Marco Rose, et l’entrée en jeu de l’international suisse Breel Embolo, a totalement relancé le Borussia. Bensebaini a égalisé à la 60e minute de la tête sur corner, sur le premier ballon cadré de son équipe.

Le Borussia a ensuite bousculé le Bayern, et dans le temps additionnel, l’international espoir français Marcus Thuram a provoqué un penalty (et l’exclusion de Javi Martinez), transformé sans trembler par Bensebaini.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous