Salon de l’auto: au moins 12 premières mondiales, un record pour Bruxelles

Salon de l’auto: au moins 12 premières mondiales, un record pour Bruxelles
Dominique Duchesnes

Les solutions de mobilité douce et partagée occuperont une position préférentielle lors de la 98e édition du «grand» Salon de l’auto de Bruxelles, qui aura lieu du 10 au 19 janvier prochains à Brussels Expo, a annoncé jeudi la Febiac, la fédération de l’automobile, organisatrice de l’événement. Le salon WeAreMobility sera en effet situé en plein coeur du site et s’étalera sur toute la durée du salon. Bien sûr, l’automobile y occupera toujours l’espace principal, aux côtés des deux-roues motorisées.

L’intégralité des constructeurs automobiles traditionnels et des marques de deux-roues motorisés a à nouveau répondu présent, ce qui devient rare dans le milieu des salons. Le succès est tel qu’au moins douze premières mondiales (un record pour Bruxelles) sont annoncées, pour huit européennes et 77 belges. Les sept voitures nominées au titre de ’voiture de l’année’ seront exposées ensemble dans le cadre d’un partenariat avec le salon de Genève.

7 palais

De nouveaux acteurs du marché seront en outre de la partie pour la première fois, se félicite la Febiac. L’événement affiche donc complet et l’ensemble des 95.000 m2 sera occupé. Sept palais seront ainsi dédiés aux constructeurs automobiles, dont un pour l’exposition (payante - 7 euros) de voitures de luxe et de prestige Dream Cars, et deux autres seront consacrés aux deux-roues.

L’événement WeAreMobility mettra en avant les solutions de mobilité douce et partagée et les applications de mobilité. Il proposera notamment à nouveau une piste d’essai sur laquelle les visiteurs pourront se familiariser à la maîtrise d’engins de micromobilité comme les hoverboards, les monoroues ou les trottinettes électriques.

WeAreMobility investira le Patio durant l’intégralité du salon, contre quatre jours auparavant, une première en trois ans d’existence. Les organisateurs tenaient à lui offrir une meilleure visibilité alors que «le paysage de la mobilité vit une révolution sans précédent», justifient-ils. Le nom complet de l’événement est d’ailleurs désormais ’Brussels Motor Show: Auto, Moto, Mobility’.

La mobilité de demain

La Febiac entend y montrer «la mobilité d’aujourd’hui et de demain». Elle pointe dans ce cadre une proportion d’intentions d’achat de voitures qui est désormais de 2/3 pour de l’électrique ou des énergies vertes (mais qui ne deviennent pas toujours réalité) alors que le parc automobile belge est presque à 100% composé de voitures à moteur thermique, dont deux tiers de diesel.

«Les progrès sont là et réels et nous donnons des réponses concrètes» aux défis climatique et environnemental, insiste la fédération, rappelant que l’industrie automobile est celle qui investit le plus en recherche et développement, avec 28% de l’ensemble des dépenses mondiales en la matière.

Parmi les autres animations, on peut encore citer une piste où les enfants de 3 à 12 ans pourront s’essayer au maniement de mini motocross électriques ou la présence de Test Achats, qui orientera les visiteurs dans leur choix selon leur profil et la fiscalité automobile.

Enfin, l’initiative ’Job on wheels’ sera de nouveau de la partie afin de mettre en lumière les possibilités de formation et de carrière dans le secteur. Une centaine de jeunes techniciens automobile participeront à cette occasion aux épreuves de sélection de WorldSkills Belgium afin de décrocher un ticket au sein de l’équipe nationale belge lors de ces ’Jeux olympiques’ des métiers techniques et manuels, qui auront lieu l’an prochain en Autriche.

Du 10 au 19 janvier

Le salon sera inauguré par la princesse Astrid le jeudi 9 janvier et sera ensuite accessible au public dès le lendemain et jusqu’au 19 janvier, entre 10h30 et 19h00. Trois nocturnes, jusque 22h00, sont prévues. L’événement a été raccourci d’un jour par rapport à sa dernière «grande» édition afin d’optimiser les coûts, explique-t-on à la Febiac.

Le prix d’entrée demeure à 15 euros mais une réduction de 5 euros sera accordée les mardi 14, mercredi 15 et jeudi 16 janvier en cas de réservation en ligne. Les enfants entre 6 et 12 ans devront débourser 10 euros et ceux de cinq ans et moins pourront y entrer gratuitement. Se garer sur le parking C reviendra à 10 euros. Les organisateurs tablent à nouveau sur plus de 500.000 visiteurs, là où la dernière édition du grand salon, en 2018, en avait attiré 542.566.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous