Euromillions Basket League: le Spirou de Charleroi s’impose après prolongation à Ostende

Axel Hervelle 
transcendé dans un final de toute beauté.
Axel Hervelle transcendé dans un final de toute beauté. - Belga

Charleroi, qui n’a pas encore remplacé son meneur Rahon et qui abordait la 2e phase de saison régulière avec 2 succès en 8 matches, n’a pas seulement rivalisé dans la salle électrique de la référence absolue, qu’il retrouvera dès vendredi et dimanche en quart de finale de la Coupe : les Spirous ont livré un match étincelant, qui confirme leurs progrès et leur ouvre les espoirs les plus fous.

Un rendez-vous forcément particulier pour deux ex-Ostendais : le coach Rotsaert, dont l’empreinte est de plus en plus évidente, et Boukichou, le pivot qui a rééquilibré un effectif trop faible. Couplé aux blessures de McIntosh et Schwartz, ainsi qu’aux 2 fautes rapides de Thompson, ce contexte a débouché sur une 1re mi-temps intense et rythmée : 38-39 par des Spirous épatants de caractère. Car à plusieurs reprises, leur volonté de bien faire s’était retournée contre eux (31-22, 38-30), sans qu’ils renoncent, Hervelle apportant sa dureté au milieu d’une défense plus intransigeante et même Creppy un écot.

À la reprise, Thompson redevint le phare côtier. Mais Beane retrouva sa patte et à l’intensité s’ajouta la nervosité. Charleroi, transpirant de solidarité, refusait de se laisser impressionner par les envolées de Sylla et Mwema, engagés dans des duels musclés avec Hervelle, bataillant pour maintenir le cap jusqu’à la demi-heure : 58-59 !

Cette impertinence incita les tauliers Mwema et Djordjevic à hausser le ton. Mais Buysse ayant rejoint la liste des blessés, dans la foulée d’un âpre combat en Champions League, il y avait un gros coup à tenter. Cela fit (enfin) sortir Delalic de sa torpeur (65-69) et réserva un final de toute beauté, avec en catalyseur de Spirous déchaînés un Hervelle transcendé : 79-85… avant l’égalisation, de Djordjevic évidemment, et les 2 lancers ratés à la dernière seconde par Libert !

Plutôt que de ruminer sa déception en prolongation, le capitaine carolo y relança son équipe. Et Boukichou prit son relais pour solder d’un exploit le plus beau match actuel de la saison, permettant au Spirou de s’imposer 99 à 93.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous