La N-VA souhaite récupérer les subventions des ONG en cas de harcèlement sexuel

Alexander De Croo (Open VLD)
Alexander De Croo (Open VLD) - Photo News

La N-VA a déposé une proposition de loi pour renforcer la lutte contre les abus sexuels dans la coopération au développement, rapporte Het Nieuwsblad dimanche. Sous l’impulsion du ministre compétent Alexander De Croo (Open VLD), une charte sur l’intégrité au sein des ONG avait déjà été établie, mais les nationalistes souhaitent aller plus loin en introduisant des sanctions.

« Il faut tout faire pour protéger les personnes qui sont vulnérables », estime la députée Kathleen Depoorter, en référence aux scandales Oxfam et Caritas.

Elle a déposé une proposition de loi à ce sujet pour l’établissement d’un code national calibrant le comportement de toutes les organisations actives dans la coopération au développement et qui le sont via des subsides gouvernementaux. « Un code est également exécutoire », explique M. Depoorter. « Nous devons être en mesure de récupérer tout ou une partie des subventions d’organisations où trop d’irrégularités sont constatées. Il doit également y avoir une ligne téléphonique neutre et centralisée où les victimes peuvent déposer leurs plaintes sans craindre de perdre leur aide », ajoute-t-elle.

Des auditions avec le ministre De Croo et des ONG vont suivre à la Chambre pour déterminer comment la charte actuelle sera adaptée.

Sur le même sujet
Lois et règlementsOpen VLD
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous