Michel Preud’homme frustré après le partage du Standard à Mouscron: «Le match devait être plié à la pause»

photonews
photonews

Le Standard a décroché, dans les arrêts de jeu, un point au courage ce dimanche à l’Excel Mouscron. Après les exclusions de Mpoku et Carcela, les Rouches étaient mal embarqués mais ont tout de même réussi à égaliser via Maxime Lestienne.

« Je l’ai déjà répété à maintes reprises, mais ce genre de match doit être plié à la pause », regrettait Michel Preud’homme, l’entraîneur des Rouches, au micro de VOO. « Nous avons encaissé juste avant le repos. C’est le même scénario à chaque fois. C’est une erreur d’une équipe qui est positive dans le jeu. Mpoku fait le pressing sur la défense adverse et on se prend une contre-attaque. C’est de la naïveté de bien vouloir jouer et de marquer des buts. C’est énervant, car on essaye de régler ces problèmes, mais on n’y arrive pas encore. »

« Un esprit de revanche »

Et de poursuivre sur les exclusions de Mpoku et Carcela. « Ce sont deux erreurs de joueurs offensifs qui sont frustrés. Ils ont été mis au sol durant tout le match et ils se sont énervés. C’est impossible pour des joueurs créatifs de faire le jeu dans ces conditions. »

Au final, le Standard a arraché le point du partage dans les derniers instants du match grâce à un but de Lestienne. « C’est la preuve que l’on a un esprit de revanche et de vainqueur. Nous avons toujours montré une mentalité positive. Maintenant, on ne veut plus revivre ce genre de moments. Ce sont deux points de perdus ce dimanche. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous