Le week-end des Diables rouges en Belgique et à l’étranger en vidéos

Le week-end des Diables rouges en Belgique et à l’étranger en vidéos

Allemagne

Thorgan Hazard aura contribué à la large victoire de Dortmund, avec Axel Witsel, face à Dusseldorf (5-0). Le Diable rouge a planté son 34e but en Bundesliga, faisant de lui le meilleur buteur belge de l’histoire du championnat allemand. Cette saison, le petit frère d’Eden a déjà planté trois roses et distribué neuf passes décisives.

Angleterre

Wolverhampton, avec Dendoncker, et Brighton, avec Trossard, se sont quittés sur un partage dimanche après-midi (2-2). L’ancien joueur de Genk s’est même montré décisif en offrant l’assist sur le deuxième but des Seagulls.

Leicester City a conforté sa deuxième place au classement en battant Aston Villa (1-4). Un succès des Foxes dans lequel Dennis Praet est impliqué puisqu’il était titulaire aux côtés de Tielemans et qu’il a délivré la passe décisive pour le deuxième but de Jamie Vardy.

Le dernier derby de Manchester de la décennie a été remporté par United au détriment de Kevin De Bruyne et City (2-1). Grâce à des buts de Martial et Rashford, les hommes de Solskjaer ont pris trois points importants et permettent à Liverpool de consolider son avance en tête de la Premier League.

Jan Vertonghen, aligné aux côtés d’Alderweireld, s’est également montré décisif dans la victoire de Tottenham face à Burnley. Le Diable rouge est l’auteur de la passe décisive sur le solo incroyable de Son Heung-Min. Une large victoire 5-0 qui relance les troupes de José Mourinho après la défaite face à Manchester United plus tôt dans la semaine.

Michy Batshuayi a obtenu quelques minutes de jeu avec Chelsea ce week-end lors de la défaite face à Everton. Monté à la 82e minute de jeu, le Diable rouge n’a pas réussi à inverser la tendance pour les Blues qui restent sur trois défaites lors des cinq dernières rencontres.

Belgique

Le choc des Sporting entre Anderlecht et Charleroi s’est soldé par un match nul dimanche soir au Lotto Park. Sans Vincent Kompany et Nacer Chadli, les Mauves n’ont pas réussi à faire tomber des Zèbres solides défensivement. Avec ce 0-0, Anderlecht signe son sixième nul vierge de la saison et pointe à la onzième place du classement alors que Charleroi est 5e (avec un match de moins).

Le Standard, réduit à neuf, a réussi à prendre un point sur le terrain de Mouscron grâce à un but de dernière minute de Maxime Lestienne (2-2). Un partage qui permet aux Rouches de rester troisièmes au classement général, juste devant l’Antwerp.

De son côté, le FC Bruges, avec Hans Vanaken, a arraché sa victoire sur le terrain de Saint-Trond avec un but à la 85e minute (1-2).

Espagne

Le Real Madrid, sans Eden Hazard mais avec Thibaut Courtois, s’est facilement imposé à domicile face à l’Espanyol Barcelone (2-0). Les Merengue ont pu compter sur des buts de Varane et Benzema pour assurer l’essentiel.

France

Le PSG, avec Thomas Meunier, a réussi à battre Montpellier après avoir été mené au score pendant 70 minutes. Les Parisiens, en supériorité numérique, ont renversé la situation en quelques minutes grâce à des buts de Neymar, Mbappé et Icardi.

Après une défaite à Lille, l’Olympique lyonnais a renoué avec la victoire en s’imposant 0-4 à Nîmes. Jason Denayer était titulaire et a disputé l’intégralité de la rencontre.

Italie

Les journées de championnat se suivent et se ressemblent pour Napoli. Dries Mertens et ses équipiers n’ont toujours pas retrouvé le chemin de la victoire et restent sur neuf rencontres sans succès après avoir partagé l’enjeu à l’Udinese. Le Diable rouge était cependant à l’assist sur le but égalisateur.

Timothy Castage et l’Atalanta ont décroché une victoire in extremis face au Hellas Vérone grâce à un but de Djimsiti dans le temps additionnel (3-2).

Romelu Lukaku, prolifique depuis le début de la saison, n’a pas réussi à trouver le chemin des filets pour l’Inter ce week-end. Face à l’AS Roma, les hommes d’Antonio Conte n’ont pu que concéder le nul vierge. Un résultat qui ne les pénalise pas puisque la Juventus a été battue à la Lazio dimanche soir, laissant l’Inter en tête avec deux points d’avance.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Sur la chaussée de Haecht, épicentre de la communauté belgo-turque de Bruxelles, on affiche aux les couleurs du drapeau.

    Saint-Josse: en «petite Anatolie», la déloyauté à Ankara reste un risque à prendre

  2. Le port du masque est désormais obligatoire pour chaque activité extérieure - ici, un vendeur de poissons et de tortues à Wuhan.

    Coronavirus: «On doit être vigilants, mais pas inquiets»

  3. «
Entre les peshmergas (photo) et l’armée irakienne, l’Etat islamique. Qui est en train de se réorganiser.
»

    Tels des ours sauvages dans les tanières de l’Etat islamique en Irak

La chronique
  • Pourquoi {une tête}, mais {un tête-à-tête}?

    Il est des questions de langue que des francophones natifs ne se posent guère, mais sur lesquelles des apprenants buttent. Dont celle-ci qui, je l’avoue, ne m’était jamais venue à l’esprit : pourquoi le composé tête-à-tête est-il un nom masculin, alors que tête est du genre féminin ? La pertinence de ce rapprochement saute aux yeux, mais est-ce une bonne manière d’aborder le problème ? Comment se détermine le genre des composés ? Vaste question, à traiter sans trop de prise de tête.

    Un bracelet-montre, mais une montre-bracelet

    Comme le précise Le bon usage (2026, § 178), une distinction est à faire entre deux types de composés. Il y a ceux dont le noyau est interne au composé lui-même : oiseau-mouche, un oiseau (noyau) qui, par sa taille, évoque une mouche ; voiture-bélier, une voiture (noyau) utilisée comme bélier ; wagon-restaurant, un wagon (noyau) aménagé pour servir de restaurant. La relation entre les...

    Lire la suite

  • Fume, c’est du belge…

    Avec sa profession de foi unitariste, Georges-Louis Bouchez vient de rendre un double service au Roi : le tout nouveau président du MR sert en effet d’un côté le core business royal en prônant un retour inespéré à la bonne vieille Belgique unitaire et, de l’autre, il donne au souverain une bonne raison de remercier deux informateurs qui pourraient revenir bredouilles au Palais. L’informateur royal vient en effet de s’égarer dans les pages du magazine Wilfried car un informateur, ça ne cause pas, ça négocie. Le jeune homme l’a...

    Lire la suite