Anderlecht fonce sur l’attaquant de Saint-Trond Yohan Boli

Anderlecht fonce sur l’attaquant de Saint-Trond Yohan Boli
Photo News

Anderlecht prend le taureau par les cornes. Consciente qu’il faut ajouter une bonne dose de qualité dans le noyau actuel, la direction bruxelloise ne veut pas attendre le début officiel du mercato hivernal pour faire ses emplettes. Après avoir recruté Amir Murillo en provenance des New York Red Bulls contre un chèque avoisinant les 680.000 euros, Anderlecht veut rapidement conclure un autre dossier : celui de Yohan Boli.

L’attaquant de Saint-Trond est la piste privilégiée pour renforcer le secteur offensif des Mauves qui est mis sur courant alternatif depuis le début de la saison. Après 18 journées, Anderlecht n’a inscrit que 21 buts soit la onzième attaque du championnat. A l’instar d’un back gauche, un nouvel attaquant de pointe est l’autre grande priorité de Michael Verschueren. Si Anderlecht parvient à ses fins en trouvant un accord avec le joueur et le club limbourgeois, Yohan Boli devra solutionner une partie du problème offensif anderlechtois. L’attaquant ivoirien arrive en fin de contrat en juin, une échéance qui devrait pousser Saint-Trond à prendre une décision en janvier si le club veut obtenir de l’argent pour lui.

Du côté du joueur, la possibilité de rejoindre Anderlecht, même en déliquescence, doit grandement le motiver. D’autant que Boli, auteur de neuf buts en seize matchs de championnat cette saison (NDLR : son meilleur total est de 12 en 2018-19) soit plus de la moitié du total de Saint-Trond (17), a des envies de départ du Limbourg depuis belle lurette. A chaque mercato, la question se pose dans les rangs du joueur de 26 ans présent au Stayen depuis l’été 2015. Cette fois-ci, cela devrait se concrétiser pour l’ancien joueur de Verviers.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191116-3X8C8U 2019-11-14 04:03:00

    Dérapages indivuels ou violences d’Etat? La police française est sur le gril

  2. Le décollage de l’Airblors d’un des tests sans intervention humaine effectués à Toulouse.

    Airbus réussit à faire décoller un avion en pilotage automatique

  3. pavlopetri-rue

    Sous la mer Ionienne, Pavlopetri la Mycénienne est menacée par l’homme

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Il y a une vie en Wallonie après Nethys

    Depuis l’installation de son gouvernement en septembre dernier, la Wallonie vit au rythme du dossier Nethys et de ses satellites Moreau, Voo, Intégrale, Enodia… Ce n’est pas de sa faute : les révélations de la presse et le comportement ahurissant des acteurs du dossier ont chargé la barque du gouvernement et du parlement. Le job devait être fait, il l’a été.

    « Jamais et nulle part, je n’ai vu un dossier aussi important traité de manière aussi rapide », a dit au Soir le...

    Lire la suite