Coalition fédérale: Paul Magnette demande à être déchargé de sa mission, le Roi réserve sa réponse

Paul Magnette a été reçu par le Roi. Le président du PS lui a remis son troisième rapport depuis sa nomination en tant qu’informateur. Le président du PS a demandé d’être déchargé de sa mission. Le roi Philippe tient sa décision en suspens et entame des consultations.

Après la sortie du Palais royal, Paul Magnette a déclaré : « C’est le Roi qui décidera ».

Le Roi consulte

Le roi Philippe n’a pas tardé à entamer ses consultations. Il a d’abord reçu le président du MR, Georges-Louis Bouchez qui sera ensuite suivi par la présidente de l’Open VLD, Gwendolyn Rutten.

Après sa rencontre avec le roi Philippe, Georges-Louis Bouchez a confié au micro des journalistes « qu’il faut toujours passer une bonne soirée et toujours rester optimiste quoi qu’il arrive ». Le nouveau président du MR a reconnu aussi qu’il avait passé « semaine impressionnante depuis vendredi dernier »

Au bout d’un peu plus d’un mois de discussions, différents scénarios se dessinent, selon l’attitude qu’adopteront l’Open VLD et le CD&V. Les deux partis flamands restent en effet au centre des tractations en vue de constituer un gouvernement fédéral, qui serait quoi qu’il en soit minoritaire au nord du pays si la N-VA en reste exclue.

Le CD&V

Une option que continue à rejeter le CD&V. Le tout nouveau président du CD&V, Joachim Coens, a indiqué ce lundi que son parti n’était pas prêt à s’impliquer en première ligne dans la formation d’un nouveau gouvernement fédéral en succédant à l’informateur royal, le président du PS, Paul Magnette, tout en suggérant de mettre la balle dans le camp de la N-VA.

Or, même un arc-en-ciel élargi, composé des familles socialiste, libérale et écologiste auxquelles s’ajouterait le CD&V, compterait 88 sièges sur 150 à la Chambre mais seulement 42 sièges sur 89 dans le groupe linguistique flamand.

L’Open VLD

Pour le parti libéral flamand, le travail de l’informateur Paul Magnette ne peut pas être jeté aux orties mais est encore insuffisant. Les libéraux flamands se disent toujours prêts à dialoguer et continueront à défendre leurs convictions.

La N-VA

À la VRT. Bart De Wever n’a pas exclu d’effectuer un tour de piste dans le cadre de la formation d’un gouvernement fédéral mais, qui que soit le nouveau chargé de mission désigné par le Roi, il devra repartir de « -20 », a-t-il estimé.

« Je peux éventuellement le faire mais les dégâts causés par le VLD sont énormes. J’ai rencontré M. Magnette (samedi soir, NDLR) et il a le goût de sa bouillie arc-en-ciel bien en bouche (…) Il faudra beaucoup de dentifrice flamand pour se laver la bouche », a-t-il déclaré, interrogé par la VRT avant le Bureau de son parti.

Dit autrement, 6 mois après les élections, le fossé entre la N-VA et le PS semble toujours aussi grand.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191116-3X8C8U 2019-11-14 04:03:00

    Dérapages indivuels ou violences d’Etat? La police française est sur le gril

  2. Le décollage de l’Airblors d’un des tests sans intervention humaine effectués à Toulouse.

    Airbus réussit à faire décoller un avion en pilotage automatique

  3. pavlopetri-rue

    Sous la mer Ionienne, Pavlopetri la Mycénienne est menacée par l’homme

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Il y a une vie en Wallonie après Nethys

    Depuis l’installation de son gouvernement en septembre dernier, la Wallonie vit au rythme du dossier Nethys et de ses satellites Moreau, Voo, Intégrale, Enodia… Ce n’est pas de sa faute : les révélations de la presse et le comportement ahurissant des acteurs du dossier ont chargé la barque du gouvernement et du parlement. Le job devait être fait, il l’a été.

    « Jamais et nulle part, je n’ai vu un dossier aussi important traité de manière aussi rapide », a dit au Soir le...

    Lire la suite