La vitesse sur le ring limitée à 100 km/ heure: Bruxelles emboîte le pas de la Flandre

Le ring de Bruxelles
Le ring de Bruxelles - Belga

La Région bruxelloise alignera la limite de vitesse sur la portion de 5,5 kilomètres du ring située sur son territoire sur celle de 100km/h que le gouvernement flamand a décidé d’appliquer dans le cadre de son plan climat, a indiqué lundi le cabinet de la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van de Brandt (Groen).

C’est « bon pour le climat ainsi que pour la fluidité du trafic et la sécurité », a commenté par ailleurs la ministre, se réjouissant de la mesure sur son compte Twitter.

Selon le cabinet de la ministre, la vitesse sera donc réduite à 100 km/h sur l’ensemble du Ring. Sur la portion bruxelloise du Ring, la limite de 90km/h imposée dans le virage de Forest demeurera inchangée.

Pour rappel, à Bruxelles, à partir du 1er janvier 2021, le 30 km/heure deviendra la règle sur tout le territoire de la région à l’exception de grands axes structurants où le 50 km/h s’appliquera (et même quelques tronçons à 70 km/h).

Le gouvernement flamand a dégagé lundi un accord sur son plan Energie-Climat portant sur la période 2021-2030. L’objectif de réduction des émissions de CO2 de 35 % à l’horizon 2030 a été revu à la baisse à hauteur de 32,6 %. L’exécutif espère toutefois combler l’écart dans les prochaines années, entre autres grâce à des innovations technologiques, à de nouvelles mesures européennes et fédérales ainsi qu’à des gains de l’économie circulaire.

Sur les 350 mesures contenues dans le plan, seule une petite partie a déjà été dévoilée. Outre la limitation de la vitesse maximale sur le ring de Bruxelles à 100km/h, le gouvernement flamand agira pour réduire les émissions de CO2 du secteur agricole de 25 % d’ici 2030.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. TOPSHOT-CHINA-HEALTH-VIRUS

    Coronavirus en Belgique: «Il ne faut pas céder à la panique, on est prêts»

  2. «
Je suis faite de cette féminité exubérante et révolutionnaire et de quelque chose de méditerranéen qui est plus terrien et ancestral.
»

    Monica Bellucci au «Soir»: «J’ai mis ma beauté au service du cinéma»

  3. Les présidents du PS et du SP.A, Paul Magnette et Conner Rousseau, ont pris part aux vœux de leurs partis et réciproquement. © Belga.

    Les familles politiques unies en apparence dans un pays désuni à l’évidence

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Affaire Nethys: parole de consultant, parole d’évangile?

    Quand je serai grand, je ferai consultant » : c’est le tweet d’un de nos confrères de l’Echo, qui publiait ce vendredi les sommes versées par Nethys à McKinsey ces cinq dernières années. C’est la nouvelle présidente d’Enodia, actionnaire de Nethys, la socialiste Julie Fernandez Fernandez, qui révélait les vingt millions d’euros payés au consultant entre 2014 et 2019. Un chiffre qui n’est pas définitif puisque McKinsey est à l’œuvre depuis bien plus longtemps aux côtés des ex-dirigeants liégeois. La présidente...

    Lire la suite