Restructuration chez Proximus: accord entre syndicats et direction

Restructuration chez Proximus: accord entre syndicats et direction
Belga

Le syndicat chrétien a approuvé lundi le plan de transformation annoncé chez Proximus. Une majorité des deux tiers a dès lors pu être atteinte au sein de la commission paritaire et l’accord social conclu.

Il y a moins de deux semaines, le plan de restructuration chez Proximus avait été mis à l’agenda de la commission paritaire. Les syndicats chrétien et socialiste avaient rejeté le plan de la direction. Seul le syndicat libéral SLFP l’avait approuvé, mais, sans majorité des deux-tiers, le plan n’avait pas pu être avalisé.

Le conseil d’administration de Proximus avait décidé de mettre en oeuvre le plan annoncé en janvier. Le nombre d’emplois supprimés avait diminué, passant de 1.900 pertes à 1.300 environ. Le conseil avait laissé de l’espace pour la concertation.

Cette concertation a mené à un plan légèrement modifié et soumis au vote lundi en commission paritaire. Selon le syndicat socialiste ACOD-CGSP, il s’agit de changements « extrêmement mineures » et n’a « rien changé sur le fond de l’affaire ». Le syndicat socialiste avait d’ailleurs annoncé qu’il voterait contre.

Lundi, la CSC-Transcom, le plus important syndicat chez l’opérateur, a décidé de voter en faveur du plan après avoir consulté ses membres. La majorité des deux tiers requise a donc été atteinte.

L’une des raisons pour lesquelles le syndicat chrétien soutient désormais le plan est qu’il garantit les accords conclus lors des négociations.

La direction remercie les syndicats

La direction de Proximus a remercié « les organisations syndicales impliquées pour leur coopération dans la mise en œuvre positive de cet accord », dans un communiqué publié à l’issue du vote du plan de restructuration en commission paritaire. « Dans les jours et semaines à venir, la priorité est maintenant d’accompagner et de soutenir avec le plus grand respect l’ensemble des collaborateurs impactés », souligne encore la direction.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM-POLITICS-GOVERNMENT-ROYALS-G59FB9OEQ.1

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et son homologue autrichien Andreas Mattha ont célébré ce lundi l’arrivée du premier train de nuit reliant Vienne et Bruxelles.

    Retour des trains de nuit en Belgique: une solution du passé pour l’avenir ?

  3. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite