Amende pour excès de vitesse: que dit la loi?

Amende pour excès de vitesse: que dit la loi?
PhotoNews

La Région bruxelloise alignera la limite de vitesse sur la portion de 5,5 kilomètres du Ring située sur son territoire sur celle de 100km/h que le gouvernement flamand a décidé d’appliquer dans le cadre de son plan climat, a indiqué lundi le cabinet de la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van de Brandt (Groen). C’est « bon pour le climat ainsi que pour la fluidité du trafic et la sécurité », a commenté par ailleurs la ministre, se réjouissant de la mesure sur son compte Twitter.

Selon le cabinet de la ministre, la vitesse sera donc réduite à 100 km/h sur l’ensemble du Ring. Sur la portion bruxelloise du Ring, la limite de 90km/h imposée dans le virage de Forest demeurera inchangée.

► Excès de vitesse: 10.268 verbalisations chaque jour

Que dit la loi ?

La loi est relativement simple : l’amende dépend de l’excès de vitesse. L’amende commence à 53euros, pour un excès de vitesse de moins de 10km/h, que ce soit dans une agglomération ou en dehors.

Entre 10 et 20km/h, le montant est de 53 € + 11 € par km au-dessus de 10km/h en agglomération. Entre 10 et 30km/h en dehors des agglomérations, l’amende est augmentée de 6 € par km en dehors des agglomérations. Dans les deux cas, l’amende se voit assortie d’une possible déchéance du droit de conduire allant de 8 jours à 5 ans, avec retrait du permis de conduire sur demande du parquet.

Quand l’excès de vitesse dépasse les 30 km/h en agglomération ou les 40 km/h en dehors des agglomérations, l’amende peut aller de 80 à 4.000 €, et peut être assortie d’une possible déchéance du droit de conduire allant de 8 jours à 5 ans, avec retrait du permis de conduire sur demande du parquet.

Toutes les contraventions pour excès de vitesse sont calculées sur la vitesse corrigée. De quoi s’agit-il ? C’est cette vitesse qui est prise en compte pour établir l’infraction. Il s’agit d’une « marge d’erreur technique ». Elle est actuellement de 6km/h : vous pouvez donc techniquement rouler jusque 56 km/h sur un tronçon limité à 50 km/h et jusqu’à 128 km/h sur une autoroute à 120 km/h.

Sache que les amendes routières non payées se transforment en dettes fiscales. Majorées de 35 %, elles peuvent être prélevées directement de vos impôts.

Sur le même sujet
AmendeLois et règlements
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Environ un millier de personnes sont en quarantaine dans l’ouest de l’Allemagne vendredi, maintenant que le nombre de cas confirmés est passé à 53. La mesure s’applique au district de Heinsberg, très près de la frontière avec la Belgique.

    Le coronavirus bouleverse la planète

  2. La consultation et la participation des citoyens aux projets sont nécessaires pour atteindre la neutralité carbone en 2050 selon les experts.

    La Bruxelles de 2050 germe aujourd’hui

  3. ELPais

    Hillary Clinton: «Les services secrets russes travaillent encore pour Trump»

La chronique
  • Allô, Alost?

    Allô, Alost ?

    Ouais, à l’eau…

    Et merci au Dieu de l’Ancien Testament d’avoir arrosé les comiques du coin ce dimanche de carnaval, on aurait dit les premières heures du Déluge. L’Ancien Testament est la Bible des Juifs. Ce qui souligne le pouvoir exorbitant de ces gens-là. La seule question que se posait Noé dimanche dernier était : qui de tous ces animaux laisser entrer dans l’Arche ? Aux dernières nouvelles, il a décidé de couler avec son rafiot.

    Dieu a fait l’homme à son image, paraît-il. Pourquoi l’homme d’Alost doit-il alors se cacher derrière des masques affreux ?

    Le nœud de cette affaire, c’est la définition de l’humour. Une quête impossible. Ce qui fait rire votre voisin et vous laisse de glace ou vous agace, est-ce de l’humour ? Bien sûr que oui car pour qui vous prenez-vous ? Pourquoi auriez-vous meilleur goût que votre voisin ?

    ...

    Lire la suite

  • Les dangereuses conséquences politiques du coronavirus

    Le coronavirus est d’abord et avant tout un défi sanitaire mondial, évidemment. Avec un questionnement scientifique et la mise en place nécessaire de mesures à la fois fortes et proportionnées pour endiguer l’épidémie. Mais la maladie, qui est installée désormais au centre de l’attention de toute la planète, est, et de plus en plus, un révélateur démocratique. Quand on voit, de Rome à Paris en passant par Pékin, comment le virus s’invite sur la scène politique et les dégâts qu’il y fait, on s’inquiète autant, si pas plus, à ce propos que...

    Lire la suite