Eruption d’un volcan en Nouvelle-Zélande: pas d’espoir de retrouver des survivants (vidéos)

Huit personnes sont toujours portées disparues après une éruption volcanique en Nouvelle-Zélande qui a fait jusqu’ici cinq morts confirmées, a annoncé mardi la police locale.

«Quarante-sept personnes sont allées sur l’île. Nous pouvons maintenant confirmer que cinq personnes sont décédées, 31 sont actuellement à l’hôpital, huit autres sont toujours portées disparues et trois sont sorties de l’hôpital», a déclaré un gradé de la police, Bruce Bird.

Parmi les disparus figurent des touristes d’Australie, des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de Malaisie.

Des images vidéo

Des images video en direct ont montré un groupe d’une demi-douzaine de personnes marchant le long du cratère quelques secondes avant que les images deviennent noires.

Un «nombre considérable» de victimes de la catastrophe seraient australiennes, selon des responsables de Canberra.

L’opérateur américain du navire Royal Caribbean — qui qualifiait l’excursion à White Island de «visite guidée inoubliable du volcan le plus actif de Nouvelle-Zélande» — a déclaré qu’«un certain nombre de nos invités visitaient l’île» sans donner de chiffre précis.

Le navire, qui peut accueillir 4.000 personnes, a appareillé de Sydney la semaine dernière pour une croisière de 12 jours.

Michael Schade, un touriste qui a quitté l’île juste à temps, a filmé des touristes surpris bloqués sur le rivage, attendant d’être évacués, le ciel rempli de débris blancs. Un hélicoptère recouvert de cendres gisait endommagé à proximité.

Quatre touristes et un pilote qui avaient atterri sur l’île avec un hélicoptère de Volcanic Air peu avant l’explosion ont été retrouvés, selon la compagnie. «Nous savons que tous les cinq sont rentrés à Whakatane sur l’un des bateaux touristiques», a déclaré un porte-parole de la compagnie Volcanic Air à l’AFP.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous