Bart De Wever cible «les électeurs passifs» en Wallonie

Bart De Wever cible «les électeurs passifs» en Wallonie

Bart De Wever a accordé une interview à la VRT dans laquelle il ne mâche pas ses mots au sujet de la coalition fédérale qui pourrait se faire sans la N-VA. Paul Magnette a demandé à être déchargé de sa mission. Le Roi réserve sa réponse et consulte. À commencer par Georges-Louis Bouchez (MR) et Gwendolyn Rutten (Open VLD).

Pour Bart De Wever, le confédéralisme semble la solution la plus logique. « Étant donné que la Wallonie a voté en grande partie à gauche, en fin de compte, il me semble que ces gens devraient également bénéficier d’une politique de gauche. Je serais très heureux s’ils essayaient de payer eux-mêmes pour avoir cela », a commenté le président de la N-VA.

Et Bart De Wever de poursuivre : « Ils ne resteront peut-être pas longtemps à gauche, alors ? Mais tant que vous pouvez contrôler les liens et transférer les factures à quelqu’un d’autre, c’est facile. En Flandre, vous devez alors expliquer à vos électeurs, qui ont voté librement à droite, qui veulent une politique migratoire différente, une politique de sécurité, la création d’emplois et que vous ne pouvez pas fournir tout cela. Parce qu’il faut alors lever des milliards d’impôts pour entretenir des électeurs passifs dans le sud du pays. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous