Paul Magnette demande à être déchargé de sa mission: «Je resterai évidemment constructif» (vidéo)

Paul Magnette demande à être déchargé de sa mission: «Je resterai évidemment constructif» (vidéo)
PhotoNews

Paul Magnette a remis ce lundi son troisième rapport depuis sa nomination en tant qu’informateur. Face à l’impasse, le président socialiste a demandé au Roi d’être déchargé de sa mission. Il explique toutefois sur Twitter vouloir « rester constructif dans les prochaines semaines. »

« Cela fait cinq semaines, avec toute mon équipe et mes collaborateurs, qu’on essaie de trouver des solutions pour la Belgique », déclare Paul Magnette ce lundi soir dans une vidéo sur Twitter.

« Nous avons travaillé avec tous les partis politiques. Nous avons identifié des priorités. Nous avons travaillé sur des convergences et je pense que nous avons commencé à trouver des solutions sur des sujets très importants comme l’emploi, la santé, la justice, les pensions, la transition climatique… », explique le président du PS après près d’un mois de discussion avec les huit partis belges. « On a chiffré tout ce travail car on veut qu’il soit sérieux et crédible », ajoute-t-il.

« J’ai évidemment l’intention de rester constructif dans les prochaines semaines, de continuer à travailler, à trouver des solutions pour tous les Belges, de Zeebrugge à Arlon et d’Eupen à Mouscron », soutient le socialiste, qui a été désigné comme informateur le 5 novembre.

Le Roi réserve sa réponse

Le roi Philippe va-t-il décharger Paul Magnette de sa mission ? Sa décision est pour le moment en suspens. Le souverain a entamé des consultations ce lundi avec le président du MR, Georges-Louis Bouchez, et la présidente de l’Open VLD, Gwendolyn Rutten.

Il recevra mardi matin le président du CD&V, Joachim Coens, à 9h00. Il sera suivi par le président de la N-VA, Bart De Wever, à 10h15, et la présidente de Groen, Meyrem Almaci, à 11h30.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous