Comment la crise fédérale bouscule l’agenda du Roi

Comment la crise fédérale bouscule l’agenda du Roi
PhotoNews

Ce lundi, Paul Magnette a remis son troisième rapport depuis sa nomination en tant qu’informateur. Face à l’impasse, le président socialiste a demandé au Roi d’être déchargé de sa mission. Le souverain tient sa décision en délibéré. Il a entamé un tour de consultation des présidents de parti, en commençant par les libéraux.

En raison de ces consultations, l’agenda du roi Philippe a été bousculé. Le Palais indique dans un communiqué que la visite du souverain au Barreau de Bruxelles, prévue initialement mardi matin, est reportée à une date ultérieure.

Le Roi a entamé ces consultations ce lundi avec le président du MR, Georges-Louis Bouchez, et la présidente de l’Open VLD, Gwendolyn Rutten.

Il recevra mardi matin le président du CD&V, Joachim Coens, à 9h00. Il sera suivi par le président de la N-VA, Bart De Wever, à 10h15, et la présidente de Groen, Meyrem Almaci, à 11h30.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous