Europa League: 23.000 tickets ont été écoulés pour Standard - Arsenal

©News
©News

Le stade de Sclessin sera très copieusement garni pour la visite d’Arsenal, jeudi en clôture de la phase de groupes de l’Europa League. S’il n’y aura sans doute pas de sold out, on n’en sera probablement pas loin. C’est que lundi, 23.000 tickets (dont 1.400 pour les supporters anglais, qui occuperont donc deux blocs complets de la T4) avaient été écoulés, ce qui devrait donner, à l’arrivée, l’assistance la plus fournie depuis une dizaine d’années pour un match de Coupe d’Europe. Les derniers billets seront mis en vente jusqu’à mercredi inclus, aucun n’étant disponible le jour du match, jeudi, pour des raisons de sécurité évidentes.

Les joueurs d’Arsenal atterriront à Liège Airport en fin d’après-midi, avant de directement mettre le cap sur Sclessin, ils se contenteront d’inspecter la pelouse, sur le coup de 18h15. Sans s’entraîner donc, comme c’est le cas traditionnellement, puisqu’une séance sera dispensée à 11 heures à Londres, juste avant le décollage pour la Belgique. Sachez encore que les Gunners repartiront en avion directement après la rencontre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM-POLITICS-GOVERNMENT-ROYALS-G59FB9OEQ.1

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et son homologue autrichien Andreas Mattha ont célébré ce lundi l’arrivée du premier train de nuit reliant Vienne et Bruxelles.

    Retour des trains de nuit en Belgique: une solution du passé pour l’avenir ?

  3. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite