Eruption meurtrière d’un volcan en Nouvelle-Zélande: la plupart des disparus sont des touristes (vidéos)

Eruption meurtrière d’un volcan en Nouvelle-Zélande: la plupart des disparus sont des touristes (vidéos)
AFP

La Première ministre néo-zélandaise a exprimé mardi sa « douleur insondable » après la mort de cinq personnes dans l’éruption d’un volcan sur une île touristique, où huit autres personnes toujours portées disparues sont présumées mortes.

Eruption d’un volcan en Nouvelle-Zélande: pas d’espoir de retrouver des survivants (vidéos)

Comme la police, la Première ministre Jacinda Ardern a déclaré n’avoir plus d’espoir de retrouver vivants les disparus, indiquant que plusieurs survols de l’île n’avaient permis de trouver aucun signe de vie. « Ce matin, l’effort est mis sur la récupération (des corps) et sur le fait de s’assurer que la police peut faire ça en toute sécurité », a-t-elle expliqué lors d’une conférence de presse.

Parmi les disparus figurent des touristes d’Australie, des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de Chine et de Malaisie, ainsi que des Néo-Zélandais qui les guidaient.

« À ceux qui ont perdu de la famille ou des amis ou sont sans nouvelles d’eux, nous partageons votre douleur insondable et votre tristesse », a-t-elle dit. « Nous pleurons avec vous ».

Pas de survivant

L’enquête a permis de voir plus clair sur le nombre de touristes présents sur White Island, également appelée Whakaari, dans le nord de la Nouvelle-Zélande, lorsque le volcan est entré en éruption soudainement lundi en début d’après-midi, projetant des cendres et des roches dans les airs.

« Quarante-sept personnes étaient sur l’île. Nous pouvons maintenant confirmer que cinq personnes sont décédées, 31 sont actuellement à l’hôpital, huit autres sont toujours portées disparues et trois sont sorties de l’hôpital », a déclaré un porte-parole de la police, Bruce Bird.

« Nous ne pensons pas que quelqu’un d’autre ait survécu à l’éruption », a-t-il précisé.

La police évaluera mardi si une mission pour « retrouver les personnes qui sont actuellement portées disparues » sur l’île est possible, malgré le risque d’autres éruptions, selon M. Bird. « Nous n’irons sur l’île que si les conditions de sécurité sont correctes pour nous », a-t-il ajouté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Si ça avait marché avec John Barry, je serais encore là à faire couler son bain et chauffer sa soupe de tortue.
»

    Les Racines élémentaires de Jane Birkin: «J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite»

  2. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  3. Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.

    Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite